A peine nommé : Le ministre de la pêche sous la pression de Greenpeace

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il n’aura pas eu le temps de prendre ses marques. Alioune Ndoye récemment nommé à la tête du ministère  de la pêche et de l’économie maritime est déjà sous pression de Greenpeace qui le somme de prendre des mesures idoines  contre la pêche illicite et non déclarée. Le ministre qui est également prié de s’attaquer aux disparitions récurrentes de pêcheurs en mer et aux tensions sociales entre communautés.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :