Abdoulaye Diop, Un « mécène » des arts pour piloter la Culture et la Communication

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Abdoulaye Diop, nommé ministre de la Culture et de la Communication dans le nouveau gouvernement formé dimanche, est un « mécène » des arts à l’origine de la création de « Miss Sénégal », a révélé mercredi Moïse Ambroise Gomis, qui en fut le président du comité d’organisation pendant une vingtaine d’années. L’ancien animateur de « Midi première » sur la Télévision sénégalaise (RTS) souligne que celui qu’il considère comme un « frère » et un « ami », a longtemps soutenu ce concours que lui-même a dirigé pendant 26 ans.

Abdoulaye Diop qu’il décrit comme un « mélomane » et un fan du « Super Diamano », a beaucoup accompagné les journées culturelles de Sédhiou, ville dont il est le maire, et l’orchestre mythique l’‘’Ucas jazz band de Sédhiou’’, selon les proches collaborateurs du ministère de l’Emploi. Militant de l’Alliance pour la République (APR), le parti du président Macky Sall, il reste donc dans l’attelage gouvernemental à travers cette nomination, après avoir été ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelles et de l’Intensification de la main d’œuvre dans le gouvernement Dionne II, mis en place en septembre 2017.

Cet ancien directeur commercial et marketing à la Manufacture des tabacs de l’Ouest africain (MTOA) a sillonné le Sénégal pour la campagne d’une marque de cigarettes très célèbre et séjourné dans des pays de la sous-région dans le cadre de missions, notamment en Guinée Conakry, au Burkina Faso. Le nouveau ministre de la Culture et de la Communication, qui dirige la mairie de Sédhiou, fut directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC).

Abdoulaye Diop hérite d’un département qui regroupe désormais les anciens ministères de la Culture et de la Communication, qui étaient dirigés respectiement par Abdou Latif Coulibaly et Abdoulaye Baldé, qui n’ont pas été reconduits dans le gouvernement post-présidentielle du 24 février dernier. C’est la deuxième fois que ces deux départements sont fusionnés depuis l’arrivée au pouvoir du président Macky Sall en 2012.

Avant Abdoulaye Diop, le dernier ministre de la Culture et de la Communication fut Mbagnick Ndiaye, qui avait ensuite migré vers l’Intégration Afrique et la Francophonie dans le gouvernement Dionne II, un département qui, aujourd’hui, n’existe plus. L’équipe gouvernementale nommée dimanche dernier compte 32 ministres et 3 secrétaires d’Etat.

Avec Aps

%d blogueurs aiment cette page :