Affaire Adama Gaye : Touba s’implique…

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fils de Sokhna Soda Mbacké elle-même fille cadette de Mame Cheikh Anta Mbacké «Borom deureum ak ngueureum» de Darou Salam, frère du vénéré fondateur du mouridisme, Serigne Touba Khadim Rassoul, Adama Gaye de son vrai nom Souhaïbou Gaye est le cousin de l’actuel khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Sokhna Soda Mbacké a la même mère que Serigne Modou Fatikhary de Serigne Massamba Mbacké. Serigne Modou Fatikhary Mbacké est le frère de la femme du Khalife, Sokhna Bally. D’ailleurs, à chaque fois, qu’il foule le sol sénégalais, Adama Gaye dont le franc-parler et la sincérité sont connus des cercles du mouridisme, ne manque jamais de rendre visite au Khalife général, pour lui renouveler son allégeance.

Et son arrestation pour délit d’opinion a suscité bien des colères dans la ville sainte. Informé des tenants et aboutissants de l’arrestation de Adama Gaye par des proches qui n’ont pas manqué de souligner la «justice sélective» qui prévaut dans le pays et la grâce accordée à un trafiquant de médicaments et la mise en liberté provisoire d’étrangers trafiquants notoires de drogue, le khalife général des Mourides, connu pour son détachement sur tout ce qui ne concerne l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba et l’Islam n’a pas voulu, dans un premier temps, s’impliquer en arguant que «douma kouy niane».

Mais, devant les arguments développés par ses interlocuteurs «sur l’injustice» de l’arrestation d’Adama Gaye, «le manque de considération des autorités envers la communauté mourides», et l’appartenance de la famille du père du détenu qui avait fait allégeance à Serigne Bassirou Mbacké, le Khalife général des Mourides aurait pris son téléphone pour appeler de hautes autorités étatiques afin de s’imprégner de l’affaire Adama Gaye.

Dans la foulée, il a envoyé son fils ainé, Serigne Kosso Mbacké, accompagné d’une forte délégation de dignitaires mourides, rendre visite à Adama Gaye en prison et lui enjoindre de mettre fin à sa diète. «Si vous ne le voyez pas, repartez jusqu’à le voir et lui transmettre mon message» a insisté le khalife général des mourides.

Autant le dire ici et maintenant, la détention de notre confrère Adama Gaye a installé un véritable malaise dans la ville sainte où le sentiment d’injustice à l’encontre d’un illustre fils de la cité est le sentiment le mieux partagé.

Amaly Diome

%d blogueurs aiment cette page :