Affaire des 94 milliards : Les députés instruisent à charge et à décharge

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’audit du rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur l’Affaire du titre foncier 1451/R qui oppose Mamour Diallo et Ousmane Sonko  tiendrait parfaitement sur  le bureau d’un juge d’instruction.

En effet,  à l’issue de leurs auditions,  les députés ont rendu  ce jeudi 11 octobre 2019 un Non-lieu en faveur de Mamour Diallo, ( l’ accusé ) ancien directeur des impôts et domaines  et une mise en accusation à l’encontre de Ousmane Sonko ( l’accusateur ) leader du parti pastef.

Dans son rapport définitif La Commission d’enquête parlementaire conclut à « l’absence de détournement de deniers publics et à l’inexistence d’un quelconque comportement répréhensible de Mamadou Mamour Diallo. »

Les députés de la mouvance présidentielle ne se sont pas contentés de laver à grande eau leur frère de parti.

Ils lui ont également ouvert les voies d’une saisine de la justice pour laver  son honneur bafoué.

« Aucune des personnes  auditionnées n’a affirmé ou simplement reconnu que monsieur Mamour Diallo ait pu commettre un détournement de deniers publics dans ce dossier. Les griefs qui sont reprochés à Monsieur Mamour Diallo sont dénués de tout fondement objectif et sérieux et semblent plutôt relever de l’acharnement politique et médiatique. »

La voie d’une plainte pour dénonciations calomnieuses est ainsi ouverte.

Cerise sur le gâteau, les députés  indexent des irrégularités sur la gestion du dossier par Ousmane Sonko : « Ousmane Sonko a personnellement  et physiquement rencontré certaines des parties et négocié  une rémunération au pourcentage  de 12% du montant de l’indemnité, (soit plus de 11 milliards de F CFA) contre son rôle de  facilitateur»

S’il y a donc quelqu’un qui s’est enrichi ou qui a voulu s’enrichir illicitement, c’est  lui et non Mamour Diallo  qui n’en avait aucune possibilité car  « la seule personne habilitée  à procéder aux paiements est le chef de bureau des domaines de Ngor Almadies qui émet des chèques du trésor dont il est l’unique signataire. »

Mamour Diallo se retrouve donc armé à bloc  pour donner  une suite judiciaire à l’Affaire des 94 milliards, dont la justice d’ailleurs s’est enfin saisie.

Le leader de Pastef a en effet été entendu par la doyenne des juges d’instruction.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :