AFRIQUE – Denrées alimentaires : des prix de plus en plus élevés

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, l’index du PAM intitulé « Counting the beans » (Compter les haricots) attire l’attention sur la problématique de la flambée des prix des denrées alimentaires.

 

Imaginez un plat simple à base de riz, de haricots, d’huile et d’eau. Pour y avoir accès, la somme que l’on doit dépenser varie en fonction de l’endroit de la planète où on se trouve. C’est en se basant sur un tel exemple que le PAM attire l’attention des consommateurs riches des pays industrialisés sur les inégalités d’accès à la nourriture. Herve Verhoosel, du Programme Alimentaire Mondial, explique que “le prix pour cuisiner un tel repas à New York est de 1,20 $. Nous avons ensuite calculé quel est le ratio par rapport au salaire quotidien. A New York c’est 0,6 pour cent. Ensuite, les prix montent par rapport au pays. La République centrafricaine par exemple, où il y a une instabilité sur le plan sécuritaire, c’est 27 pour cent. Au Soudan du Sud, ça va jusqu’à 201 pour cent. Le Mali c’est 11 pour cent… Cela nous permet de nous rendre compte du coût d’un tel repas.”

Des tendances positives

Toutefois, si des conflits presque incessants rendent impossible dans plusieurs régions du monde l’accès au repas le plus simple, l’index du PAM montre des tendances positives. Dans de nombreux pays, l’alimentation est devenue plus abordable en 2017. Selon Herve Verhoosel, “les raisons peuvent être diverses, ça peut être au niveau de l’agriculture, de meilleurs résultats. Une meilleure sécurité, une économie qui va mieux. Les phénomènes climatiques ont également une influence sur les prix des denrées alimentaires. Pour le continent africain, c’est extrêmement variable: les pays qui produisent eux même leur nourriture souffrent moins de ces prix.

Alors que la flambée des prix des denrées alimentaires touche avant tout les plus démunis, le PAM estime que sans stabilité politique, économique et sécuritaire, il est quasi impossible d’avoir des prix des aliments de bases à un niveau acceptable.

Une pensée sur “AFRIQUE – Denrées alimentaires : des prix de plus en plus élevés

  • 11 novembre 2018 à 8 h 39 min
    Permalink

    I am always thought about this, thankyou for posting.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :