Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Alioune Sall : Une épine au pied du Sénégal ?

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A l’image de Florence et José  Filéméno Dos Santos en Angola, Théodore Obiang en Guinée Equatoriale, Denis Christel Sassou Nguesso au Congo Brazzaville,  Ali Bongo au Gabon, Faure Gnassingbé au Togo ou  Joseph Kabila en république démocratique du Congo, Alioune Sall symbolise l’une des tares des états  Africains : l’accaparement des richesses et des postes de prestige du pays par la famille du président.

Des fils, frères, sœurs, oncles qui freinent  la marche de la république en faisant main basse sur ses richesses et en ne se prévalant que de leur parenté avec le  chef de l’état.

Parachuté à Guédiawaye dont il devient le maire, président de l’association des maires du Sénégal, directeur général de la caisse de dépôt et de consignation, Alioune Sall est surtout embourbé  jusqu’au cou  dans le pétrole Sénégalais, alors que la première goute n’est même pas encore tirée et surtout qu’il n’y connaît pas grand chose, sinon qu’il permet de s’enrichir rapidement et à moindre frais.

Les accusations de corruption   proférées contre lui par la BBC sont ainsi conformes à une tradition bien établie en Afrique :

Le pillage de nos ressources  naturelles par les Grandes puissances, avec la complicité active  des chefs d’état  et leurs familles. 

En devenant à son tour producteur de pétrole  et de gaz,  le Sénégal vient juste de rejoindre le club.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :