Alpha Condé Et Son 3ème Mandat : Contre Les Aspirations Du Peuple Guinéen

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Africaines,  africains! Jeunesse africaine, particulièrement celle guinéenne, l’heure est très grave en République de Guinée.

La race des inconditionnels affidés de l’empire colonial français dont Alpha Condé et tant d’autres dirigeants africains encagoulés, qui continue de torpiller leurs peuples pour les intérêts particuliers de la France, doit impérativement disparaître du continent meurtri.

Ce combat est loin d’être celui des guinéens seuls, il concerne tous les africains surtout leur jeunesse déterminée, toujours en ligne de front, épris de paix et de liberté.

Alpha Condé et ses acolytes sont entrain de tester la capacité de réactance symbolisée par la mobilisation, la résistance  et la détermination des peuples africains face à cette problématique hideuse et anti démocratique du 3ème mandat.

Si cette ruse anticonstitutionnelle du 3è mandat passe en Guinée, ça cassera partout en Afrique.

Alors, il revient à tous les patriotes africains de se dresser comme un seul peuple, contre vents et marées, pour que les habitués tailleurs sur mesure constitutionnels africains soient mis hors d’état de nuire.

Les peuples africains continuent à souffrir le martyr de la pauvreté dans les soins de santé primaire, de l’éducation, de la sécurité et de l’emploi, au moment où une caste politico-affairiste dirigeante, continue de profiter des ressources surexploitées à partir de leurs sous-sols et en parfaite intelligence avec les maîtres occidentaux, asiatiques et arabes, voici plus de 60 années.

Le leader charismatique guinéen Cellou Dalein Diallo est en résidence surveillée, au moment où la soldatesque de Condé, continue de tirer à balles réelles sur d’innocents adolescents qu’on devrait assister dans leurs études au lieu de les tuer.

Où sont les institutions africaines, l’union africaine, la Cedeao, les chefs d’Etat africains, les organisations des droits de l’homme  et l’Onu face à ce massacre humain sans précédent?

Encore une fois, à la jeunesse africaine de la sous-région, de Dakar au Cap, disons NON – NON – NON aux tripatouillages maléfiques de nos constitutions pour mettre en œuvre les 3èmes MANDATS, combine intelligemment orchestrée par la France pour sauvegarder ses intérêts.

Par Ndiapaly GUEYE, journaliste indépendant, Mbour Sénégal – Email : ndiapalygueye@yahoo.fr

%d blogueurs aiment cette page :