Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Amélioration des conditions de travail et plus de considération : Le cri de cœur des techniciens de surface

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ils font le sale boulot, barbotent dans les détritus et les résidus miasmatiques, tutoient les microbes et défient les maladies, afin que le reste de la population vive dans un environnement sain et propre.

Eux, ce sont ceux que nous appelons pudiquement les techniciens de surface. Ceux qui à longueur de journée, ramassent nos ordures et balaient les voies publiques, mais qui font presque partie du décor qu’on ne remarque plus, tant on leur accorde peu d’attention.

Ils vivent souvent dans la précarité, avec des salaires bas qui tardent parfois à tomber à date échue.

C’est donc pour de meilleures conditions de travail, des salaires plus conséquents et plus de considération, que l’Organisation Nationale des Techniciens de Surface, (ONTS) l’un des syndicats qui regroupent ces travailleurs, en appelle au président de la république :

Nama Ndiaye, son Secrétaire Général : « Nous sommes témoins des transformations et mutations opérées lors de votre premier mandat, sur le plan social. Baisse du loyer, du prix des denrées de première nécessité et de l’électricité, de la couverture maladie universelle etc. Personne n’est mieux placé que nous, travailleurs à la base, pour en juger. »

Cependant, Nama Ndiaye demande au président Macky Sall de ne pas s’arrêter en si bon chemin et de maintenir le cap pour les cinq ans à venir.

Le secrétaire général de l’ONTS loue également le travail remarquable abattu par le ministre de la gouvernance locale Yaya Abdoul, notamment l’assainissement dans la gestion de la coordination de LUGC, mais demande à Macky Sall une hausse de l’enveloppe financière pour un accomplissement optimal de ses missions.

Serigne Mbacké Ndiaye