Aussitôt nommé Dg d’Aigle Azur : Philips Bohn chute de son point de chute

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il n’avait pas tardé à se trouver une planque après avoir été débarqué de la direction d’ Air Sénégal. Philippe Bohn avait été nommé directeur général d’Aigle Azur, une compagnie Française Low cost spécialisée dans la desserte des pays du bassin Méditerranéen.

Une nomination qui n’avait pas fait l’unanimité des trois principaux actionnaires (deux groupes Français et un Américain). Ce dernier qui avait vu son poulain licencié au profit de Philippe Bohn avait porté l’affaire devant la justice pour une liquidation judiciaire de la compagnie.

Il vient d’obtenir satisfaction.

Le tribunal vient de nommer une liquidatrice.

L’actionnaire Américain et le prédécesseur de Philippe Bohn soutenus par le syndicat des pilotes de la compagnie en ont profité pour faire une offre de 15 millions d’euros (10 milliards FCFA) pour relancer les activités d’Aigle Azur. Ils promettent également de s’ouvrir d’autres marchés, notamment la Chine et les Amériques. 

Une offre rejetée par le camp adverse (le groupe Français) qui estime que l’offre n’est pas nouvelle et qu’ils n’ont jamais respecté leurs promesses d’investissement.

D’autres compagnies concurrentes sont également intéressées.

Ces dernières qui opèrent à partir de la plateforme aéroportuaire d’Orly sont surtout intéressées par les 10 Slots (créneaux horaires) que détient Aigle Azur sur cet aéroport, deuxième après celui de Roissy et qu’elles pourraient exploiter avec leurs propres compagnies.

Quant à Philippe Bohn, il est déjà en quête d’une nouvelle compagnie à faire voler.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :