Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Avertissement de la FAO : Les Forêts Sénégalaises pourraient disparaître

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sénégal est un pays Sahélien. La Savane et le tapis herbacé y caractérisent son relief. Cependant  le pays peut se prévaloir d’une forêt assez touffue notamment  au Sud dans la région naturelle de la Casamance. Un trésor inestimable que le Sénégal risque de perdre  du fait du dilettantisme de  l’état et de son absence de volonté de lutter contre le trafic illicite de bois qui s’y déroule impunément et dont la principale bénéficiaire est notre voisine  la Gambie.

En effet, 60% de notre forêt se trouve dans la Zone Frontalière des deux pays : Sédhiou, Tambacounda,  Ziguinchor et  Kolda :

«  Depuis des mois, nous vivons cette situation  sous l’œil bienveillant du gouvernement Gambien qui permet   aux trafiquants ramenant du Bois de venne à partir de Sénégal de pouvoir le scier  et le transporter dans des containers. (…) Les autorités Gambiennes qui ont  autorisé la réouverture de l’exportation du bois de venne  à partir du port de Banjul. »

Ces propos sont de  Mamadou Salif Mballo, secrétaire général de l ‘ Union nationale des coopératives et exploitants forestiers du Sénégal.

Ils étaient à l’adresse de Mamadou Salif Sall, ministre de l’environnement et du développement durable. 

Des craintes corroborées par la  FAO qui annonce une perte de 400 mille  hectares de forêt par an.

Un chiffre ahurissant compte tenu de la petitesse de notre surface forestière.

Une perte que le Sénégal ne saurait se permettre au risque de voir  sa  forêt disparaître et l’écosystème bouleversé.

Lutter plus activement contre la coupe de bois  tout en menant une politique ardue de reboisement s’avèrent  dont indispensables si on ne veut pas voir le Sénégal passer de pays Sahélien à Saharien.

Serigne Mbacké Ndiaye      

%d blogueurs aiment cette page :