Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Ballon d’or africain 2018: « Il faut prier pour Sadio Mané »

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le suspense va être levé. Le vainqueur du Ballon d’or africain-2018 sera connu ce soir. Aliou Cissé croit en la victoire de Sadio Mané, quoique l’Egyptien Mohamed Salah soit selon les statistiques le plus grand favori.

Le comité ad-hoc,mis en place par la CAF, va trancher sur les profil des trois candidats finalistes:l ’Egyptien Mohamed Salah , vainqueur de l’édition précédente,  le Sénégalais Sadio Mané, et le Gabonais Pierre Emerick Aubameyang ( les deux étant candidats malheureux l’année dernière).

Au Sénégal , tous les yeux sont braqués évidemment sur le fils du pays, l’attaquant de Liverpool Sadio Mané. Le sélectionneur sénégalais Aliou Cissé appelle la nation entière à se ranger derrière le fils du pays:

« On prie pour Sadio. Pour ma part, j’ai espoir que ce soir , le Sénégal va enregistrer un autre Ballon d’or africain, après El Hadj Diouf. C’est la prière de tout le pays, car c’est un fils du pays aujourd’hui qui se bat pour un trophée. »

Mohamed Salah fait pourtant figure de favori 
Les statistiques font de l’attaquant égyptien le plus grand favori pour le Ballon d’or africain-2018: pour son club Liverpool par exemple, Mohamed Salah a inscrit 44 buts toutes compétitions confondues, et a terminé la saison 2017-2018 en tête du classement des buteurs de Premier League, avec 32 réalisations.

En Ligue des champions, l’attaquant égyptien a inscrit 13 buts, la saison dernière contre 10 du Sénégalais Sadio Mané. Il a même récidivé cette saison en cours, 13 buts, contre 8 inscrits par Sadio Mané.

En marge du Ballon d’or africain, la CAF décernera aussi les trophées pour la meilleure joueuse de l’année, la meilleure équipe de l’année ainsi que le trophée du meilleur entraineur de l’année.

La CAF va annoncer le pays hôte de la CAN-2019

L’ instance africaine de football se penche à 12 hoo sur le dossier sud-africain et égyptien, deux pays qui ont récemment exprimé leur envie d’accueillir la CAN-2019.

En matière d’infrastructures, l’Afrique du Sud et l’Egypte sont toutes deux, capables d’organiser sans craintes de grands événements sportifs sur le continent.

Le pays de Nelson Mandela en avait d’ailleurs fait preuve en 2010 en organisant le plus grand évenement sportif , la Coupe du monde.