Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Bataille autour du fichier électoral : L’incompréhensible fuite en avant de l’opposition

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il a toujours été une pomme de discorde entre le pouvoir et l’opposition au Sénégal.
Rarement les acteurs politiques se sont entendus sur son contenu et sa fiabilité. Objet de toutes les suspicions et fantasmes, le fichier électoral, pour ne pas déroger à la tradition ,déchaine de nouveau les passions à moins de 4 mois des présidentielles du 24 février 2019.

On aurait pu croire que le débat est clos avec sa mise en ligne par le ministère de l’intérieur, accédant ainsi à la revendication de l’opposition qui exigeait sa publication.

En effet, depuis des mois, les leaders de l’opposition dénoncent le fait de ne pas être en possession du fichier électoral et suspectent une volonté de fraude massive de la part du président Macky Sall.

Une campagne de dénonciation internationale est même lancée surtout au niveau des chancelleries occidentales. Refus de publication, non fiabilité, fichiers multiples, tout y passe.

Concernant la fiabilité du fichier, Ndiaga Sylla, expert électoral est pourtant catégorique : « La question de la fiabilité a été tranchée par la mission d’audit international qui, malgré de nombreux constats de dysfonctionnement, a conclu à la fiabilité de ce fichier avec une marge d’erreur de 0,1% à 0,9%, qui devrait être corrigée. »

Quid de l’existence de 3 fichiers ?

Là aussi, il s’est voulu ferme : « C’est faux, car cela voudrait dire qu’il y aura trois listes d’émargement dans les bureaux de vote. Nous devons savoir que nous avons un seul fichier. Ce qu’il faut envisager, c’est de leur permettre, à travers un audit complémentaire, de pouvoir exercer le droit de contrôle et de regard sur le fichier. »

Malgré sa mise en ligne et les assurances de monsieur Sylla, les adversaires de Macky Sall ne sont toujours pas satisfaits.
Barthélémy Dias : « Nous interpelons tout un chacun pour que le fichier électoral que nous souhaitons voir sur le internet, puisse être mis en ligne et non ce semblant de fichier qu’on cherche à mettre sur internet ( sic) pour endormir les Sénégalais. Le fichier que nous souhaitons voir sur Internet, le président Sall le connaît. Nous connaissons ce fichier. La CENA et la DGE le connaissent. Et nous continuons à exiger que ce fichier soit mis en ligne. »

Une exigence pour le moins incompréhensible.

Nous avons personnellement testé le fichier mis en ligne par le ministre de l’intérieur, et avons pu vérifier que nous figurons bien sur les listes électorales.

Serigne Mbacké Ndiaye.