Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Bataille autour d’un héritage : Après le drame, le mélodrame

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  



Ils se sont déchirés autour de la dépouille de l’ex président du groupe de presse Walf Fadjri, Sidy Lamine Niass. Notamment sur le lieu qui devait lui servir de dernière demeure. 

Yoff, avait clamé la famille proche. Léona Niasséne avait  rétorqué le grand frère Ahmed Khalifa Niass. Ce dernier avait finalement eu le dernier mot, puisque le journaliste repose dans le caveau familial à Kaolack.

Apparemment l’entente n’était que de façade, De l’aveu même de Khalifa Niass, les enfants de son frère lui ont retourné l’argent qu’il leur avait envoyé pour faire face aux besoins immédiats.  

Le dernier acte qu’il vient de poser ne contribuera certainement pas à le  réconcilier d’avec ses neveux, lui qui se donnait  pour mission de raffermir  les liens unissant   les héritiers  de Sidy Lamine Niass.

Justement, en parlant d’héritiers, Ahmed Khalifa Niass vient de faire parvenir un communiqué à la presse, dans lequel il informe l’opinion publique de la plainte contre x afin de  faire la lumière sur les circonstances de la mort de son frère.  

Seulement ladite plainte concerne également : « Une partie des héritiers dont deux enfants et une veuve ( qui) ont entamé une procédure d’urgence pour la désignation d’un séquestre par le tribunal,(…) pour se prémunir des agissements d’un des héritiers par ses actes de faussaires notoires, chose déjà constatée par le procureur de Paris. » 


En réponse à cette plainte de son oncle, Cheikh Niass, l’un des fils du défunt a préféré opposer le silence : « Nous sommes en deuil. Je ne vais pas polémiquer sur cela. Ce que nous faisons présentement, c’est prier pour le repos en paix de l’âme de notre regretté père. » 


La saga Sidy Lamine Niass n’est pas prête de connaître son épilogue.  

Serigne Mbacké ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :