Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Benno et les locales de Ziguinchor : La frousse aux trousses

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ils l’avaient surnommé le candidat des réseaux sociaux, qualifiant sa fulgurante popularité de bulle médiatique qui ne tarderait pas  à faire pschitt à la moindre piqure électorale.

Celui qu’on raillait hier, est paradoxalement  devenu l’épouvantail  des responsables de la coalition Benno Bok Yacaar. Surtout à Ziguinchor.

Au point qu’ils n’en dorment plus.

Les élections locales de décembre 2019 se profilent à l’horizon, et se préparent donc dés aujourd’hui.

Qui plus est, la mairie de Ziguinchor a toutes les chances de leur échapper, si l’on se fie aux résultats des  présidentielles.

En effet, sur 77 622 voix valablement exprimées, Ousmane Sonko  avait  recueilli  41 291, reléguant loin derrière, la mouvance présidentielle (32 846 voix) malgré  ses énormes moyens et ses transhumants à la pelle. 

Pour ne pas être surpris une seconde fois,  le camp de Macky Sall, par le biais des jeunes du Grand Comité Electoral de  Coboda a tenu un point de presse ce mercredi 13 mars 2019  pour faire part de son plan de bataille :

«  Nous devons nous souder contre notre seul ennemi, Ousmane Sonko. Nous ne voulons plus que notre municipalité soit entre les mains d’un opposant, à l’image de Ousmane Sonko.  Nous ne souhaitons pas subir une deuxième défaite face à Ousmane Sonko. C’est pourquoi nous n’avons pas observé de répit pour redescendre sur le terrain politique, à la conquête de nouveaux militants.» Dixit Sécou Gassama, son coordonnateur.

Serigne Mbacké Ndiaye 

Laisser un commentaire