Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Candidats malheureux aux élections en Afrique : Présidents à tout prix…

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déclarés perdants lors d’élections, ils en contestent les résultats. Même après avoir épuisé tous les recours, ces candidats malheureux à la magistrature suprême continuent de revendiquer le fauteuil présidentiel.

 

• Nelson Chamisa, « président légitime » du Zimbabwe

Le chef de l’opposition zimbabwéenne conteste la victoire du président Emmerson Mnangagwa à la présidentielle du 30 juillet 2018 au Zimbabwe. Il se considère comme le vainqueur et réclame le fauteuil présidentiel à travers une cérémonie symbolique d’investiture.

• Soumaïla Cissé rejette l’investiture d’IBK

Soumaïla Cissé n’est pas allé jusqu’à l’investiture, mais il estime qu’il y a vacance du pouvoir au Mali depuis la prestation de serment « nulle et de nul effet » de son rival Ibrahim Boubacar Keïta, le 4 septembre 2018. Le 20 août, la Cour constitutionnelle du Mali a déclaré IBK vainqueur de la présidentielle avec 67,16% des suffrages au second tour du 12 août, contre 32,84% à Soumaïla Cissé.

• Raïla Odinga, éphémère « président du peuple »

Le 30 janvier 2018, l’opposant qui avait boycotté la présidentielle d’octobre 2017 contre Uhuru Kenyatta prête serment comme « président du peuple » dans un parc de la capitale, Nairobi, devant des milliers de partisans. Le pays redoute de nouvelles violences postélectorales mais le 9 mars, Raïla Odinga et Uhuru Kenyatta créent la surprise en annonçant leur réconciliation.

• Jean Ping : « J’exercerai le pouvoir que vous m’avez confié »

Deux ans après la présidentielle d’août 2016, le chef de l’opposition gabonaise est toujours déterminé. À l’occasion d’une cérémonie d’ »hommage aux martyrs » le 31 août à son QG de Libreville, il affirme vouloir poursuivre son « combat » pour « libérer » son pays. Jean Ping place notamment ses espoirs dans l’enquête préliminaire de la CPI sur la crise postélectorale au Gabon.

• Kizza Besigye, éternel recalé

En février 2016, c’est la 4ème fois que l’opposant historique se présente contre Yoweri Museveni. Quand celui-ci est déclaré vainqueur et s’apprête à prêter serment pour un 5ème mandat, Kizza Besigye se fait investir président lors d’une cérémonie alternative. Il affirme « détenir des preuves » de sa victoire. Arrêté et inculpé pour haute trahison, il sera relâché quelques semaines plus tard.

• Laurent Gbagbo, jusqu’au boutiste

Président de la Côte d’Ivoire depuis 2000, Laurent Gbagbo est déclaré perdant contre Alassane Ouattara lors de la présidentielle de 2010, tenue avec un retard de 5 ans. Le 4 décembre 2010, il organise néanmoins sa propre cérémonie d’investiture à Abidjan, entraînant des violences postélectorales qui durent plusieurs mois. Depuis avril 2011, Laurent Gbagbo est emprisonné à La Haye, jugé par la CPI.

• André Mba Obame, l’autre adversaire d’Ali Bongo

Inspiré par les événements en Côte d’Ivoire l’ancien ministre « AMO » s’autoproclame président du Gabon en janvier 2011, 17 mois après avoir perdu la présidentielle face à Ali Bongo. Accusé de haute trahison, il se réfugie dans l’enceinte d’une agence de l’Onu. Des problèmes de santé mettent fin à ses ambitions présidentielles. Son décès, en avril 2015 à 57 ans, entraîne des heurts à Libreville.

• Étienne Tshisekedi, deux fois « président »

En 2006 puis en 2011, le chef du principal parti de l’opposition congolaise (UDPS) se déclare vainqueur face à Joseph Kabila et « président élu ». Il prête serment dans sa maison de Limete, en banlieue de Kinshasa. Son état de santé se dégrade en 2014 et en janvier-février 2017, l’éternel opposant emporte dans la tombe son souhait d’occuper un jour le fauteuil présidentiel.

 

www.dw.com

 

9 pensées sur “Candidats malheureux aux élections en Afrique : Présidents à tout prix…

  • 18 novembre 2018 à 18 h 47 min
    Permalink

    With havin so much content do you ever run into any problems of plagorism
    or copyright infringement? My blog has a lot of completely
    unique content I’ve either created myself or outsourced but it seems a lot of it is popping it up all over the web without my authorization. Do you know any ways to help
    stop content from being stolen? I’d genuinely appreciate it.

  • 11 novembre 2018 à 8 h 08 min
    Permalink

    Thanks, I’ve just been searching for info approximately this subject for ages and yours is the greatest I’ve came upon so far. However, what concerning the conclusion? Are you certain concerning the source?

  • 11 novembre 2018 à 0 h 58 min
    Permalink

    I feel this is among the so much vital information for me.
    And i am happy studying your article. But wanna commentary on some normal
    things, The site style is ideal, the articles is truly excellent : D.
    Just right job, cheers

  • 23 octobre 2018 à 7 h 47 min
    Permalink

    Hi there to every , for the reason that I am truly eager of reading this weblog’s post to be updated regularly.
    It consists of good material.

  • 8 octobre 2018 à 10 h 10 min
    Permalink

    I’m not that much of a internet reader to be honest but
    your sites really nice, keep it up! I’ll go ahead
    and bookmark your website to come back in the future.
    All the best

  • 8 octobre 2018 à 8 h 44 min
    Permalink

    Hi there! I know this is kinda off topic however I’d figured I’d ask.
    Would you be interested in exchanging links or maybe guest authoring
    a blog article or vice-versa? My website addresses a lot of
    the same subjects as yours and I think we could greatly benefit from each other.
    If you’re interested feel free to send me an email.
    I look forward to hearing from you! Wonderful blog by the way!

  • 7 octobre 2018 à 4 h 15 min
    Permalink

    What’s Going down i’m new to this, I stumbled upon this I
    have found It absolutely helpful and it has aided me out loads.
    I am hoping to contribute & aid different users like its helped me.

    Great job.

Commentaires fermés.