Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Ce « Kocc » qui ne doit pas cacher l’autre

Aujourd’hui son nom évoque la luxure, la débauche et la diffusion de données personnelles.  Kocc Barma,  nom devenu tristement célèbre  car désignant le fondateur du site pornographique Sénégalais Seneporno. Un site qui ne se contente pas de diffuser des vidéos de professionnelles du sexe, mais  celles  privées de jeunes filles qui ont eu la mauvaise idée de se filmer nues ou pire, s’adonnant à quelques gestes obscènes.

Kocc Barma est ainsi devenu l’ennemi  public numéro un, recherché par toutes les polices  du Sénégal, même  s’il a jusqu’ à présent réussi à passer entre les mailles de leurs filets.

Les valeurs de cet usurpateur sont aux antipodes de celui authentique.

Et il urge de rappeler qui était Kocc Barma, avant que sa sagesse, sa finesse d’esprit ne soient définitivement ensevelies sous les strates de luxure et du stupre.

Birima Makhourédja  Demba  Kholé Fall  dit Kooc Barma (1586-1655) est à coup sûr le plus grand philosophe que le Sénégal ait connu. Ses Aphorismes et ses Maximes ont fini par faire partie de notre patrimoine immatériel.

Si son imagination fertile a fait sa réputation, Kocc était avant tout un défenseur des faibles et des opprimés, notamment face à  Daou Demba 6e  Damel et Madior 1er du nom  dont il fut  contemporain et conseiller.

De sang Royal, Kooc Barma n’a pourtant jamais été intéressé par le trône.

L’homme préférait s’attaquer aux situations réputées insolubles  pour les résoudre. 

Ses connaissances étaient si immenses et son esprit si vivace qu’il était sollicité de tous, y compris les rois.

Le  Damel le fit venir un jour et se confia à lui : Il avait remarqué que ses sujets le fuyaient et mettaient peu d’entrain à communiquer avec lui, le contraignant à la solitude.

Le philosophe qui ne s’exprimait qu’en parabole lui répondit : “ Seuls les arbres qui donnent des fruits ou de l’ombre attirent du monde. ”

Le roi connu pour son arrogance et sa fierté comprit que l’amour doit être réciproque. S’il veut être aimé de son peuple, il doit lui montrer de la considération.

On raconte aussi  la leçon qu’il donna à son fils Mafal qui se vantait d’avoir plusieurs amis : «  Va frapper à la porte de chacun de tes amis en pleine nuit, un couteau maculé du sang d’un animal à la main, et à chacun d’eux, dis que tu viens de tuer le fils du roi. Ton ami est celui qui sera prêt à te cacher ou à fuir avec toi. »

C’est ainsi qu’il se rendit compte que de tous ceux qu’il considérait comme des amis, un seul en était un vrai. 

Kocc Barma est surtout connu pour ses quatre touffes de cheveux à une époque où les hommes se rasaient complétement la tête. Chaque touffe représentait une vérité cardinale connue de lui seul et de sa femme. Sa femme qui avait un fils, mais d’un premier mariage.

Le Damel, curieux de connaître  ces vérités cachées, fit venir sa femme, la gava de cadeaux afin qu’elle lui dévoile le secret des touffes de cheveux. Elle finit par livrer les secrets de son mari :

  • Un roi n’est jamais un parent, ni un ami.
  • Aime ta femme, mais ne lui fais jamais confiance.
  • L’enfant que ta femme a eu d’un premier mariage, ne sera jamais ton fils.
  • Malgré le poids des ans, le vieillard demeure toujours utile à la société.

Se sentant insulté, le roi ordonna l’exécution de Kocc Barma

Pendant que les bourreaux  se préparaient à le mette à mort, un vieil homme s’approcha du roi pour le convaincre de renoncer à son entreprise, rappelant l’utilité du condamné qui par ses conseils, a permis de ramener la paix dans plusieurs demeures. 

Pendant ce temps, son beau fils qui avait remarqué que son beau père portait ses habits interpela ceux qui s’apprêtaient à égorger Kocc Barma : « Ce sont mes habits qu’il porte ! Enlevez-les avant qu’ils soient tachés de sang ! » 

Heureusement le roi tenant compte de l’âge avancé du vieillard et de la pertinence de son raisonnement, épargna Kocc Barma qui put ainsi démontrer ses 4 aphorismes.

Serigne Mbacké Ndiaye

Partager