Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

CEDEAO : crises politiques et sécurité au menu du sommet d’Abuja

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le 54e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO s’est tenue ce samedi 22 décembre à Abuja au Nigeria. Au menu du conclave, la situation sécuritaire et surtout les crises politiques dans certains pays de la sous-région. Si aucune décision majeure est attendue, la position des chefs sur certains sujets, notamment la situation au Togo ou en Guinée Bissau, cristallisera l’attention de l’opinion ouest-africaine.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) étaientt en conclave ce samedi 22 décembre à Abuja, au Nigeria, où s’est tenue le 54e sommet ordinaire de l’organisation. Plusieurs chefs d’Etat ouest-africain prennent part à la rencontre qui va se pencher sur plusieurs sujets d’importance majeure notamment des questions politique, économique, sociale, culturelle et institutionnelle.

Selon un communiqué de l’organisation, au cours de cette rencontre d’une journée, « les dirigeants ouest-africains examineront une série de rapports relatifs à la situation politique aussi bien en Guinée-Bissau, au Togo que dans la région, à la Task force présidentielle sur le Schéma de libéralisation des échanges commerciaux de l’organisation régionale, à la monnaie unique communautaire et aux infrastructures ».

Ils auront également à apprécier le rapport final de la 41ème réunion ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité, celui de la 81ème session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO, de même que le Rapport annuel 2018 du président de la Commission, Jean-Claude Kassi Brou. Par ailleurs, il est également prévu la signature des actes et décisions de la Communauté notamment l’accession du Cap-Vert au programme du corridor Praia-Dakar-Abidjan avec l’introduction du volet maritime, une déclaration politique sur la position commune de la CEDEAO sur le retour des biens culturels en Afrique ainsi que le choix de la date et du lieu du 55ème sommet ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement.

%d blogueurs aiment cette page :