Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Cedeao: jour de vérité pour Karim et Khalifa

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les avocats de Karim Wade et Khalifa Sall jouent leur dernière carte aujourd’hui dans le cadre du recours déposé au niveau de la Cedeao pour contester l’invalidation de la candidature de leur client par le conseil constitutionnel. Ils esperent que, après les plaidoiries au fond, les juges vont demander à ce qu’il soit permis à leur client de participer à la présidentielle.

Le 8 février dernier, la  cour de justice de la CEDEAO  a rappelé sa compétence à connaître des violations dont se plaint Khalifa Ababacar Sall. Elle a rejeté la demande de mesures provisoires au motif qu’elles pouvaient préjudicier sur la solution au fond.

Car, les mêmes demandes devraient être examinées au fond qui, estime la cour, serait vidé de sa substance.

Les magistrats de la juridiction communautaire s’étaient également prononcés sur le recours de Karim Wade. Ils avaient rejeté l’exception d’incompétence souleveé par l’État du Sénégal estimant être saisis de violations qui entrent dans leur champ de compétence et avaient décidé de juger en urgence l’affaire. 

Les juges avaient fixé d’office au 20 février l’audience de plaidoirie pour juger ces deux affaires au fond.

Omar Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :