Cheikh Bara Mbacké Catégorique : Touba ne paiera pas l’eau

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le phénomène ne semble intéressé les médias qu’en période de Magal. Il est pourtant structurel. La pénurie d’eau à Touba est endémique. Qui plus est, en quantité et en qualité. Une qualité médiocre qui saute aux yeux, car trahie pas sa couleur rougeâtre et confirmée au gout, car trop salée.… Encore faudrait-il en trouver.

Elle est en effet souvent inaccessible pour les femmes obligées de faire nombre de kilomètres pour en trouver.  

Le passage du ministre de tutelle à l’assemblée a donc été l’occasion pour les députés de tirer (une fois de plus !) sur la sonnette d’alarme : «  Vous avez construit deux forages alors que vous en avez trouvés 112 »  a asséné Cheikh Bara Mbacké à Serigne Mbaye Thiam.

Des propos démentis par le ministre qui estime que ce ne sont pas 2, mais 9 forages  qui ont été érigés à Mbacké, en plus des 7 construits avec le Pudc III;

«  Il se passe que 62 forages sont tombés en panne sur un parc de 2 000 et nous avons prévu de tout réparer dans ce présent projet de budget. »

Seulement reconnait le ministre, «  50% de l’eau produite à Touba sont perdus du fait de la vétusté et de la mauvaise  qualité du réseau de distribution. »

Une situation qui exige donc de gros investissements afin de doter la ville d’un réseau adéquat.

Le député  qui  exige une eau  en qualité et quantité suffisante… et gratuite : « Ne vous fatiguez pas. Touba ne paiera pas l’eau.  Aucun Khalife Général ne va prendre cette décision. Le paiement  des factures d’eau à Touba n’est pas à l’ordre du jour »  a déclaré Cheikh Bara  Mbacké.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :