Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Chine-Afrique : De la vraie fausse dette publique qui inquiète • Par Sire SY

 Y- aurait-il un risque de dépendance financière de l’Afrique envers la Chine au vue des indicateurs macroéconomiques?  En tout cas, le G20 s’inquiète de la dette publique de l’Afrique à l’égard de la Chine. Sur ces vingt dernières années, la Chine a prêté aux différents pays africains, quelques 140 milliards de dollars contre seulement quelques 4 milliards de dollars en termes d’investissements sur la période considérée.

Ainsi, en Afrique, la Chine prête plus qu’elle y investit. A titre d’exemple, sur la dette extérieure totale du Kenya, 55% en constitue une dette envers la Chine, idem pour Djibouti avec 60% et le Cameroun avec 70%. C’est donc dire… Seulement, au vu des conditions plus qu’avantageuses sur les prêts de la Chine envers les pays africains, avec des taux d’intérêt à 0%  contre 2 à 3% pour les prêts des pays occidentaux aux pays africains et des échéanciers de remboursement des prêts sur une très longue durée (sur 30 ans) contre 10 à 15 ans pour les prêts des pays de l’OCDE aux pays africains, il y a de quoi aller emprunter encore et encore à la Chine, pourvu seulement que les emprunts soient productifs, c’est-à-dire utilisés dans des dépenses d’investissement plutôt que dans les dépenses de prestige et de fonctionnement.

De toute manière,l’Afrique, n’ayant pas les ressources pour financer son développement qui est en phase d’amorçage, est appelée à s’endetter et il n y a pas ni de bonne dette ni de mauvaise dette en soi, il n y a que l’usage qu’on a fait qui sera bon ou mauvais, qui peut créer de la dépendance ou vous libérer d’un fardeau.

Sire SY

Partager