CONTRIBUTION : THIEY RANGOU !

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ne se limitant plus à envahir ces pinths digitales modernes, que sont les réseaux sociaux, de ses publications obscènes où l’exhibitionnisme sexuel et la pornographie verbale rivalisent de zèle, au mépris de la décence la plus élémentaire et des Règles de la Communauté, qui régissent ces plateformes, Rangou se révèle de jour en jour comme un cas psychiatrique extrêmement préoccupant, que ses parents se doivent, sans délai, de prendre sérieusement en charge, afin de la protéger surtout d’elle-même, pour qu’elle ne court dramatiquement le risque de se faire très très mal !

IMAGINEZ-VOUS que dans son dernier délire, Rangou affirme que « je suis un habitué des virées sulfureuses »  qu’elle organise chez elle, oú je viens régulièrement pour (je la cite) y déguster son succulent thiébou dieun, boire du bon diarou sôw et y rencontrer des homosexuels!

IL N’Y A PLUS DE DOUTE: il est urgent que ses proches parents se penchent sérieusement sur son cas pathologique, avant qu’il ne devienne irréversible. 

IL N’EMPÊCHE que dans cette rocambolesque série Rangou qui défraie présentement la chronique, où l’image respectable de la Femme Sénégalaise est injustement malmenée, à travers ces inepties qui lui infligent d’inadmissibles dégradations, JAMRA considère que le temps de la parole est dépassé et s’engage sereinement dans le temps de l’action.

EN EFFET, après avoir enregistré le soutien de taille du Comité de défense des valeurs morales, une dizaine d’organisations socio-religieuses copilotées par Adama Mboup et Serigne Bassirou Mbacké  Cheikh  Astou  Fall (neveu du Khalife de Touba et arrière-petit-fils de Mame Cheikh Ibra Fall), JAMRA a été jointe au téléphone ce vendredi 17 janvier par Serigne Alioune Sall ibn Safiétou Sy , honorable fille de Serigne Ahmed Sy ibn Seydil Hadji Malick Sy, de la Coordination des Dahiras Moutahabina Filahi, pour nous signifier qu’il souscrit totalement , lui aussi, à la plainte de JAMRA destinée au Procureur de la République, incha Allah. (M.M.G.JAMRA).

Mame Mactar Gueye

%d blogueurs aiment cette page :