Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Convocation, Plainte, Intimidation : La BBC n’est pas Walf Fadjri

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piqué au vif dés la sortie du documentaire incriminant Aliou Sall, l’état dans toutes ses composantes a rué sur les brancards dénonçant, menaçant le Média Britannique de tous les maux d’Israël s’il ne faisait pas amende honorable et présenter ses plates excuses.

Habitués à voir les médias Sénégalais faire tapis devant leurs désidératas car dépendant de l’aide à la presse ou pris au collet fiscal, ils ont oublié que la BBC est l’un des deux plus puissants médias au monde, donc complètement insensible à leur pression, qu’elle soit judiciaire ( dépôt de plainte ) ou diplomatique ( convocation de l’ambassadeur de la Grande Bretagne au Sénégal ).

Ils espéraient que la BBC se désolidarise de sa journaliste. Non seulement elle a conforté Mayeni Jones, mais a publié une version encore plus corsée de son documentaire.

Parce que sa ligne éditoriale ne leur plaisait pas, Ils ont fait du Groupe Walf Fadjri ( le plus grand fleuron médiatique du Sénégal ) une coquille presque vide.

Seulement le Groupe de Sidy Lamine Niass n’est pas la BBC.

Et ils n’ont pas tardé à s’en rendre compte. Macky Sall a finalement décidé d’ouvrir une enquête, alors que son frère Aliou Sall, après avoir renoncé à sa plainte a saisi le médiateur de la BBC pour un recours. Un règlement à l’amiable.

Il n’est jamais trop tard pour revenir sur terre.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :