Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Corruption: Papa Massata Diack,  le président du Psg et la somme de 3,5 millions de dollars

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Selon les informations de Mediapart, Nasser al-Khelaïfi a été placé sous le statut de « témoin assisté » dans l’enquête judiciaire sur l’attribution des championnats du monde d’athlétisme au Qatar. Une société détenue conjointement par le patron du PSG et son frère a versé, en 2011, 3,5 millions de dollars au fils du président de la Fédération internationale d’athlétisme.

Les soupçons reposent sur deux virements, révélés par Le Monde, d’un montant total de 3,5 millions de dollars, effectués en octobre et novembre 2011 par la société Oryx Qatar Sport Investments (Oryx QSI) au profit de la société Pamodzi Sports Consulting du chef d’entreprise sénégalais Papa Massata Diack.

Ce dernier n’est autre que le fils de Lamine Diack, président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de 1999 à 2015, fédération dont Papa Massata Diack, surnommé PMD, avait obtenu la gestion des droits marketing.
Soupçonné de corruption dans plusieurs affaires en lien avec l’IAAF, mais aussi dans des procédures d’attribution des Jeux olympiques, Papa Massata Diack fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis en 2017 par la justice française, qui mène une vaste enquête judiciaire au sujet de Diack père et fils. Installé à Dakar, PMD n’a jamais répondu aux convocations des magistrats.