Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Cyber criminalité et escroquerie téléphonique : Les Sénégalais au diapason

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On connaissait les Brouteurs Ivoiriens qui se font passer pour de jolies nymphes en attente d’un ressortissant Européen  pour des vacances  de rêve au bord des plages Africaines.

On connaissait ceux Béninois  qui optent pour des infirmières Françaises ou Anglaises mais expatriées au Canada qui vous font entrevoir la possibilité de les rejoindre au Québec ou Montréal pour vivre la plus belle des histoires d’amour.

A la liste des escrocs technologiques, il faudra ajouter les Sénégalais qui se  sont spécialisés dans la religion.

Selon l’ambassade du Sénégal aux Emirats Arabes Unis «  Il est noté que des Sénégalais, depuis notre pays se permettent d’appeler des citoyens et autres étrangers résidant aux Emirats Arabes Unis pour proposer leurs services de charlatanisme ou maraboutique. »  

Notre ambassade de rappeler que « Au delà de l’acte  répréhensible que ces individus malintentionnés posent, ils portent atteinte à l’image du Sénégal aux Emirats Arabes Unis et dans tous les pays Arabes où ces phénomènes se produisent. »

L’ambassade d’avertir : « Les numéros de ces personnes ont été identifiés par les autorités émiriennes  compétentes et la liste a été communiquée aux services compétents du ministère de l’intérieur  du Sénégal pour mettre un terme à ces actes condamnables. »

Les numéros de téléphone les plus utilisés ont d’ailleurs été publiés par le journal Dakar Times :

Le 70 565 92 13 qui a appelé plus de 200 fois.

On peut aussi noter :

Le 77 394 34 09  –  77 634 02 29  –  77 848 88 88 –  77 670 55 33  –  77 841 03 04 –   78 166 76 26.

Enfin il faut retenir  que la plupart des appels émanent de Kaolack, Lindiane, Fatick, Sandiara, Ouakam, Hlm Grand Yoff ou Cité Amadou Cissé Dia.

Serigne Mbacké Ndiaye