Dépollution de la baie de Hann : bientôt le bout du tunnel

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hann pouvait se targuer jusqu’en 1970 d’avoir l’une des plus belles baies au monde. Mais, cette merveille de la nature est devenue méconnaissable à cause de la pollution qui est le fait des industriels établis non loin du site et des habitants qui y déversent leurs eaux usées. Pour inverser cette tendance, le Sénégal et ses partenaires que sont l’Union Européenne, la France à travers l’AFD et les Pays-Bas se sont engagés à financer la dépollution de la baie de Hann. Le coût du projet est de 120 millions d’euros.

La convention de partenariat entre les trois pays a été signée ce dimanche. Le Sénégal a été représenté par le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération. Ce dernier précise bien que c’est une convention de financement est sous forme de don. En effet, l’Union Européenne a délégué le projet à l’AFD qui a décidé d’en faire bénéficier à notre pays. Une bienveillance de la France saluée par Amadou Hott qui tient à souligner le fait que les bénéficiaires directs seront 40.000 personnes. Avant d’ajouter : « des partenaires asiatiques pourraient nous rejoindre dans le cadre d’un appel d’offres international ».

L’ambassadrice de l’Union Européenne a quant à elle rappelé que son organisation s’est résolue à soutenir ce type de projet à cause des effets induits par les changements climatiques sur la vie des populations. En outre, Irène Mingasson a dit que l’UE compte notamment s’appuyer sur notre pays pour plaider la cause de l’environnement dans un contexte marqué par la prochaine tenue de la COP 25.

Le projet de dépollution de la baie de Hann prendre aussi en compte le volet assainissement. De même, il est prévu, après la restauration de la qualité de l’eau, un traitement secondaire au niveau de la station de Mbao. A cet effet, 2000 branchements d’eau potable seront réalisés au bénéfice des populations riveraines.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :