Diourbel: mort par balle, Gorgui Sarr venait juste de prendre une deuxième épouse

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est l’émoi et la consternation au quartier Champs de course de Diourbel. Un commerçant du nom de Gorgui Sarr se serait suicidé en se tirant une balle dans la tête. Ses proches parents en doutent fort. Le fait est que, selon eux, le bonhomme avait tout pour être heureux.

Gorgui Sarr est mort par balle ce vendredi après avoir pris son « kheud ». Un repas que les musulmans prennent avant le lever du soleil au cours du mois de ramadan. Ayant entendu un coup de feu, la famille du défunt a vite fait d’accourir vers le couloirs de la maison. Elle n’en revenait pas des yeux constatant que Gorgui Sarr baignait dans une marre de sang. Un fait d’autant plus surprenant car la victime venait juste de prendre une deuxième épouse.

Qui plus est, les affaires de Gorgui Sarr se portaient plutôt bien. Le jeune commerçant avait des raisons donc d’avoir une arme à feu pour se protéger confient ses proches à Nhnews.

Dubitative quant au bien fondé de la thèse du suicide, la famille de la victime informe que le corps de Gorgui Sarr va être transférer dans la capitale sénégalaise pour que les médecins légistes leur disent les circonstances exactes du drame. Quoi qu’il en soit, d’autres pistes sont aussi à explorer.

Gorgui Sarr aurait bien pu s’ôter la vie en levant le cran de sécurité de son arme par inadvertance. Ainsi, le coup serait parti tout seul.

Le cran de sûreté est un petit mécanisme qui empêche le tir, soit par blocage de la détente ou, encore plus sécuritaire, par blocage du percuteur. Contrairement à son nom, le cran de sûreté n’est pas une sûreté mais simplement une mesure qui « peut » protéger contre les tirs accidentels. « Peut » car la meilleure sécurité, c’est la manipulation sécuritaire d’une arme à feu.

Omar Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :