Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Elhadji Kassé sur Tv5 : Macky Sall était bien au courant

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« D’après les informations que j’ai, cette somme a été virée dans une société Agitrans de monsieur Sall pour le paiement d’une mission de consultation dans le secteur agricole ». Voilà la déclaration qui a valu la volée de bois verts à Elhadji Kassé ministre conseiller et porte-parole du président de la république.

C’était sur la chaine Tv5.

« Il a fait sa sortie sans en informer le président de la république, donc c’est une trahison. On ne peut pas être un proche collaborateur du président et prendre l’engagement de tenir certains propos sans en référer au président de la république »,rétorquera Yakham Mbaye un autre proche de Macky Sall sur la même chaine.

Cette guerre de communication dans le réduit de la présidence de la république cache l’essentiel :

Aliou Sall est en train d’être lâché par son grand frère qui après avoir tout tenté pour le sauver, se rend compte que l’affaire a pris des proportions incontrôlables et pire, s’internationalise car suivie de prés par tous les grands medias du monde. 

En interne les manifestations risquent de se dérouler chaque vendredi mettant le pays sous pression permanente. 

La voix de Macky Sall est devenue complétement inaudible et sa crédibilité en chute libre.

Il n’y en a plus que pour Aliou Sall. 

Même le Dialogue national, sa grande initiative sur laquelle il voulait s’appuyer pour rebondir après des années de dispute avec l’opposition est aux oubliettes.

Sa dernière descente sur les chantiers du Ter est passée inaperçue et toute la deuxième Phase de son Plan Sénégal Emergent 2019-2024 pourrait connaître le même sort.

Ses visites à l’international sont polluées par ces exhalations de corruption.

Aliou Sall est en train de lui couter cher.

D’autant qu’il est indéfendable.

Un proche du président qui profite de sa position pour s’accoquiner avec les Multinationales afin de se sucrer sur les ressources naturelles de son pays, c’est un grand classique Africain. 

On les appelle d’ailleurs Monsieur 10%.L’unique solution de circonscrire le feu et de réduire les dégâts, est donc de lâcher le coupable.

Une ablation de la partie atteinte avant que la tumeur ne gangrène tout le corps. 

Nul ne peut imaginer qu’Elhadji Kassé soit allé délivrer un tel message sans l’approbation de Macky Sall.

Il était en mission.

Sa seule maladresse est la raison du virement, « une consultation agricole ».

On ne savait pas que Franck Timis s’intéressait aussi à l’Agriculture.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :