Enorme scandale sur les kits d’hémodialyses

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans un entretien accordé à Igfm, Hamdiou Diallo, porte-parole des insuffisants rénaux du Sénégal, dénonce un scandale sur l’achat par l’Etat de kits d’hémodialyse. Un business qui se ferait sur le dos des malades.

«Le kit de dialyse, un ensemble de produits et de médicaments utilisés en hémodialyses est acheté par un homme d’affaires sénégalais à 8000 F CFA au maximum et il le revend à son petit frère qui le revend à 30 000 F CFA et son petit frère le vend à l’Etat à 40.000 F CFA. L’Etat ivoirien achète ce kit de dialyse à 2000 F CFA. C’est pourquoi l’Etat ivoirien peut faire la dialyse à 5000 F CFA. Nous, puisque notre Etat achète ce kit de dialyse à 40.000, il est obligé de le revendre au centre de dialyse, ce qui fait que la dialyse est à 65.000 F CFA la séance, 195.000 F CFA la semaine, 840.000 F CFA le mois. Et nous mourons parce que la dialyse est trop chère», révèle t-il.

Et de poursuivre : «Le kit de dialyse et l’ensemble des centres de dialyse font valoir leurs besoins en kits de dialyse à la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA). Au Sénégal, nous sommes 20.000 insuffisants rénaux devant aller en hémodialyses. L’Etat ne s’occupe que de 1000 personnes. Chacune de ces mille personnes doit consommer 144 kits de dialyses par an.

Donc la Pharmacie nationale d’approvisionnement doit acheter 144.000 kits par an. Ces kits de dialyse sont payés par la Couverture maladie universelle (CMU). Et la CMU, au lieu d’acheter le kit de dialyse à 8000 F CFA, elle l’achète à 40.000 F CFA; au lieu de payer 1 milliard 500 millions, la CMU va payer 5 milliards. Il y a 4 milliards qui disparaissent entre le ministre Abdoulaye Diouf Sarr et le nouveau ministre Mansour Faye.

Ces deux ministres doivent savoir pourquoi l’Etat perd 4 milliards dans les kits de dialyse. La PNA est en faillite parce que la CMU est en faillite, les centres de dialyses sont en faillite. Si nous les malades nous restons une semaine sans faire de dialyse, nos pieds enflent, nos yeux enflent, nous commençons à tousser, et notre cœur explose. Si nous faisons une dialyse chaque deux semaines ou deux dialyses chaque six mois, nous mourons. Nous dépendons du kit de dialyse»

Pour le ministre de la Santé, ces accusations sont non seulement “fausses” mais aussi “très graves”. Abdoulaye Diouf Sarr n’exclut pas de porter plainte pour diffamation.

Nhnews avec Sendaaras

%d blogueurs aiment cette page :