Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

ENQUÊTE : sur les traces de l’argent des Jambars de la guerre du golfe

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’indemnisation des victimes sénégalaises de la guerre du golfe tarde toujours. Les autorités ont, pourtant, assuré qu’elles sont disposées à venir en aide aux familles des soldats qui ont péri ainsi que celles des blessés de guerre. Mais, ils n’ont pas, jusque là, respecté leur engagement. Alors que le Chef de l’Etat a, aujourd’hui, tous les éléments du dossier. 

L’actuel régime a hérité, malgré lui, du dossier relatif aux indemnisations des anciens combattants de la guerre du golfe. Néanmoins, tout indique qu’il est disposé à venir en aide au collectif des victimes. Des rencontres secrètes ont eu lieu entre ses services et les représentants des Jambars. Au courant de ces entrevues, les autorités ont promis de tout faire pour que les familles des 93 soldats morts dans un crash et celles des 402 blessés de guerre puissent recevoir des indemnisations qui sont à la hauteur du préjudice qu’ils ont subi. 

Une course contre la montre avait été engagée pour réunir tous les  éléments sur le détournement  de l’argent des soldats  victimes de la guerre  golfe avant la présidentielle. Le président de la République voulait éviter, à tout prix, que des manifestations des Jambars n’entachent sa campagne. Ainsi, les autorités n’ont ménagé aucun effort pour réunir tous les éléments du dossier.

 Les  investigations ont permis d’identifier la banque française qui a reçu l’argent des Jambars  qui a été décaissé par l’ONU. Par ailleurs,  les autorités connaissaient l’identité de la personne envoyée par l’Arabie Saoudite au Sénégal pour indemniser les victimes. Il s’agit de Khaled ben Sultan ben Abdelaziz Al Saoud. Ce dernier était le Chef des armées de la coalition pendant la Guerre du golfe. Le Chef de l’Etat a  reçu tous les éléments de ce dossier. D’ailleurs, Jamra et les Jambars ont travaillé en étroite collaboration avec le ministère des forces armées, dans cette affaire. 

Macky Sall hésite encore à donner une suite à cette affaire. Alors que son  concours est, également, attendu pour interpeller les personnes, entre les mains de qui, l’ argent est passé. Les enquêtes menées ont permis de connaitre leur identité. D’après les confidences faites à NHNEWS, il y en a qui sont toujours en vie. 

Il y a deux types de victimes dans cette affaire. Elles avaient   perçu chacun et respectivement 1.042000 et 1.000.000 FCFA. Des sommes qu’elles ont jugées dérisoires. C’est la raison pour laquelle, un ultimatum avait été lancé aux autorités. 

Omar Ndiaye