Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Présidence de la Commission Cellulaire du Dialogue : Le redoutable honneur fait à Famara Sagna

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au regard des sentiments de suspicion et de méfiance qui animent Pouvoir et Opposition, le choix d’une personnalité consensuelle pour diriger les travaux aurait dû faire l’objet de tiraillements au risque de faire achopper le Dialogue.

Que son nom ait fusé simultanément des deux cotés,  prouve l’estime et le respect dont jouit Famara Ibrahima Sagna dans le landerneau politique. 

Toute la question est de savoir si ces sentiments qu’il inspire resteront intacts à l’issue de sa mission.

En effet, les enjeux sont colossaux et les pressions, qu’elles soient amicales ou autres ne manqueront pas.

Apparemment, l’homme en est conscient, mais demeure toutefois serein.

« C’est une lourde responsabilité. Mais je ne suis pas à mon premier coup d’essai. J’ai eu à gérer beaucoup de responsabilités dans le passé. Je ne fais pas un travail partisan, c’est un travail pour le développement du pays. Toute ma vie, j’ai travaillé en équipe et je vais continuer à le faire. »

Sur la durée des travaux, Famara Ibrahima Sagna est demeuré vague : « Je ne sais pas combien de temps les travaux vont durer. Il faut une première réunion pour arrêter un protocole de travail. J’espère que mon expérience et avec l’aide du Tout Puissant, nous allons pouvoir répondre aux attentes de tout le monde. »

Monsieur Sagna qui ne désespère pas de voir Abdoulaye Wade  rejoindre le Dialogue : « Je ne sais pas pourquoi Abdoulaye Wade et ses partisans ne sont pas venus, mais j’espère qu’ils vont nous rejoindre. »

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :