Faute d’argent, les hôpitaux le laissent mourir

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un citoyen du nom d’Assane  Diagne ne décolère pas contre les services d’accueil de certains hopitaux à qui il reproche la mort de son jumeau Ousseynou.

Ce dernier victime d’un accident de la route a été trimbalé de l’hopital Principal, en passant par la clinique Madeleine qui a demandé 1 million avant de toucher le malade jusqu’à Le Dantec qui a prétexté  d’une panne et à l’hopital Fann qui a tout simplement refusé le malade.

Après avoir perdu son jumeau, Assane Diagne a  porté plainte contre ces hôpitaux, pour, dit-il, que pareille situation ne se reproduise.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :