Formation aux métiers de la culture : le Sénégal, l’Unesco et l’Italie main dans la main

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet d’appui universitaire « Valorisation du patrimoine culturel et éducation à la citoyenneté » a étudié les possibilités de partenariat entre le Sénégal, l’Italie et l’Unesco durant deux années dans les domaines précités. Sachant que le programme arrive à son terme au mois de décembre prochain, un atelier de partages et d’échanges s’est tenu au musée Théodore Monod d’Art Africain. 

Le projet d’appui universitaire « Valorisation du patrimoine culturel et éducation à la citoyenneté » propose de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement au Sénégal. L’objectif principal du programme est d’agir en faveur du développement socio-économique et culturel de notre pays et de renforcer la coopération universitaire entre le Sénégal et l’Italie. Les activités s’articulent autour de quatre axes à savoir la Pédagogie, la Citoyenneté, le Patrimoine et la Langue italienne 

Il s’agit, entre autres, de renforcer la capacité universitaire et de l’éducation à la citoyenneté. Pour ce faire, il est prévu la diversification des offres de formation en Lettres et Sciences Humaines dans les universités Cheikh Anta Diop de Dakar et Gaston Berger de Saint Louis. Ce partenariat avec l’Italie et l’Unesco devrait, en outre, permettre aux instituions muséales du Sénégal d’accroitre leur connaissance. De même, le développement et la consolidation des filières en gestion du patrimoine ont été retenus par les initiateurs. . D’ailleurs, le développement de la maquette du master professionnel : « Gestion et conservation du patrimoine » est en cours de finalisation. 

Le projet d’appui universitaire « Valorisation du patrimoine culturel et éducation à la citoyenneté » est financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement  représenté par Valentina Baraldi, coordinatrice programme éducation. L’Unesco est chargé de la mise en œuvre. Les partenaires sont le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, l’Université Gaston Berger, l’Université Cheikh Anta Diop et le Musée Théodore Monod d’Art Africain. 

Omar Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :