Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Gestion de l’eau: on prend les mêmes puis on recommence

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le contentieux entre le ministère de l’hydraulique et la Sde relatif à l’attribution du contrat d’affermage  pour l’approvisionnement en eau de Dakar et ses environs comporte beaucoup de bizarreries. C’est la raison pour laquelle, l’Armp a cassé l’attribution provisoire du marché à Suez. Mais les choses ne devraient pas trop trainer.

En effet, le ministère de l’hydraulique et de l’assainissement est à pied d’œuvre pour résoudre les différents impairs.

Alors qu’une rencontre devait se tenir ce 11 mars entre les sociétés concernées pour arrondir les angles, NHnews a appris que la Sde n’a pas été convoquée à cette réunion de même que les autres sociétés contractantes. La raison est toute simple. Cette rencontre concerne uniquement les services du ministère de Mansour Faye. Ils sont censés réévaluer les propositions qui ont été faites par les soumissionnaires.

Pour cause, l’Armp qui devait agir en dernière instance s’est rendu compte que l’offre de Suez qui avait été choisi par le ministre de tutelle n’est pas la meilleure.

La réunion qui était prévue ce 11 mars au ministère de l’Hydraulique pour trancher sur la distribution de l’eau n’a pas, finalement, eu lieu. Quid des raisons qui ont conduit les services du ministre Mansour Faye à l’annuler?  C’est actuellement le silence radio au niveau du ministère de l’hydraulique. Il faut juste noter que les sociétés contractantes ne sont pas membres du comité d’évaluation.

En fait, l’entité est composée, en plus des membres du ministère, d’experts indépendants. Le comité d’évaluation sera chargé de réévaluer les offres des trois soumissionnaires que sont  Suez, Véolia et Sde. Une fois son travail terminé, le comité d’évaluation est censé présenter un rapport d’évaluation. Celui-ci sera soumis à la Direction centrale des marchés publics (DCMP) pour avis de non objection. C’est par la suite que l’attribution provisoire sera publiée, avec la possibilité  de recours pour les sociétés en compétition.

Seulement, il semblerait que les différents soumissionnaires au marché du contrat d’affermage pour l’approvisionnement en eau de la capitale ne sont pas logés à la même enseigne par le ministère de l’hydraulique. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, la Sde pourrait se sentir une fois de plus lésée dans cette affaire.

Omar Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :