Grâce: Khalifa lâche du lest

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La libération de centaines de prisonniers par le biais de la grâce est une tradition républicaine au Sénégal. Ce 3 avril, lorsque la liste des bénéficiaires a été publiée, beaucoup ont été surpris de ne pas y avoir trouvé le nom de Khalifa Sall.

Suffisant pour que certains en concluent que le fait de libérer l’ancien maire de Dakar n’est plus dans les plans du Chef de l’État. En fait, selon les sources de Nhnews ce n’est que partie remise puisque le président de la République entend toujours gracier le leader de Taxawu Sénégal. Mais quand? Pour le moment, aucune date n’a été avancée.

Et les prochaines élections locales sont le principal obstacle à ce dessein. Mais nouvelhorizon.sn a appris que Khalifa Sall qui a, dans un premier temps, fermé la porte à toute tentative de médiation pour le faire sortir de prison est devenu moins radical. Le maire de Dalifort, Idrissa Diallo, a reçu l’autorisation de plaider en sa faveur auprès des autorités.

Alors que son mentor était dans une logique de purger la totalité de sa peine affirmant qu’il n’allait pas quémander la grâce de qui que ce soit. Pour le convaincre, Idrissa Diallo, lui a fait comprendre qu’il ne servait à rien qu’il reste en prison lui faisant comprendre que ses militants ont besoin de lui et que la nature ayant horreur du vide, certains d’entre eux risquaient de le quitter au vu des opportunités qui pourraient s’offrir à eux. 
Idrissa Diallo a donc carte blanche pour négocier la sortie de Khalifa Sall.

Il nous revient même que le maire de Dalifort a reçu dernièrement celui de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr qui cherche à obtenir son soutien lors des prochaines élections locales. M. Diallo n’a pas manqué bien sûr de plaider la cause de Khalifa Sall.

Omar Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :