Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Grâce mafieuse: enquête sur un deal bien organisé

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cas du trafiquant de médicaments Amadou Woury Diallo qui a été  libéré de  prison alors qu’il n’avait pas droit à la grâce  a permis de révéler au grand jour une pratique bien ancrée dans le système judiciaire au Sénégal. C’est fait d’élargir les personnes coupables de crime avant la fin de la peine qui leur est infligée.

Nhnews a mené son enquête et est en mesure d’écrire sans courir le risque d’être démenti que l’administration pénitentiaire est mouillée jusqu’au cou dans cette histoire, même si  elle n’est pas la seule coupable. Ce qu’il  faut savoir c’est qu’il est demandé à l’approche de la fin d’année aux différentes prisons du pays de dresser une liste des personnes qui ont droit à la grâce. Ensuite, ces noms sont envoyés à l’administration pénitentiaire qui fait les vérifications d’usage.

Après qu’elle a terminé son travail, l’administration pénitentiaire transmet la liste des personnes retenues au ministère de la justice. Au niveau dudit département, il y a une direction qui s’occupe de ce type de question. Il s’agit de la direction des affaires criminelles et de grâce qui a  la lourde charge de préparer le décret à soumettre à la signature du président de la République. 

Macky Sall a donc été certainement abusé dans cette histoire. En effet, le chef de l’État ne fait qu’apposer sa signature sur la liste qui lui est proposée. S’il y a des coupables, ils sont à chercher surement du côté du ministère de la justice ou de l’administration pénitentiaire ou bien du côté des responsables des prisons. Alors que, regrettent les sources de NHnews, les grâces sont souvent monnayées dans notre pays.

Omar Ndiaye

Une pensée sur “Grâce mafieuse: enquête sur un deal bien organisé

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :