Histoire Générale du Sénégal : A l’épreuve de nos Egos,  Mythes et Ignorances

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apprendre notre passé  par  le récit de nos scientifiques et non par le miroir déformant du Colonisateur, tel est l’objectif  de cette décision majeure de l’Etat à travers  la réécriture de l‘Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours.

Cependant autant la vérité des faits s’était heurtée à la volonté du colonisateur de la modeler selon ses désirs et ses intérêts, autant  elle devra faire face aujourd’hui  à l’égoïsme, l’ignorance et fantasmes de ceux qui voudraient qu’elle soit écrite à travers leur propre prisme et la vision ou l’idée qu’ils ont de leur grand père, caste, marabout ou origine.

Sur les 25 volumes que compte ce projet majeur, cinq ont été publiés.

Il n’en fallait pas plus pour que certains sortent de leurs gonds pour crier à la falsification et à la déformation des faits.

La place que les rédacteurs accordent à leur Marabout n’est pas celui qu’il a réellement occupée dans l’histoire du Sénégal clament-ils, dénonçant un mépris à leur égard.

Les Historiens promettent de répondre à ces accusations.

Aujourd’hui ce sont les Niassènes qui montent au créneau. Au fur et à mesure que les volumes sortiront, d’autres cris d’indignation fuseront de Touba, Tivaouane, Fouta, Casamance… pour des revendications plus ou moins acceptables.

Si Iba Der Thiam et ses collègues entendent répondre à toutes les accusations qui seront portées contre eux, on leur souhaite beaucoup de plaisir.

Chacun a le droit de prendre son Marabout, son origine, son ethnie ou sa région pour le centre du monde.

Cependant, l’Histoire est la restitution la plus fidèle possible des faits.

L’Historien ne cherche ni à plaire ni à déplaire, il ne fait que raconter.

Ceux qui souhaitent que le récit de  histoire de leur ancêtre soit conforme à  l’idée qu’ils en ont, doivent s’adresser à  El hadji Mansour Mbaye ou Ablaye Mbaye Pekh…contre monnaie sonnante et trébuchante.

Serigne Mbacké Ndiaye 

%d blogueurs aiment cette page :