Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

« Il n’y a sans doute aucune autre raison qui peut nous empêcher d’organiser les élections »

C’est ce qu’a déclaré le président congolais au micro de la DW. S’exprimant en swahili, l’une des langues nationales de la RDC, il justifie le report partiel des élections dans les zones de Beni, Butembo et Yumbi.

C’est la première fois que le président congolais, Joseph Kabila, se prononce depuis le report du scrutin dans les localités de Beni, Butembo et Yumbi. 

« Tout le monde sait que cette année il y aura usage de la machine à voter lors des élections. Cela suppose que tout électeur qui ira voter dans un bureau de vote donné, va toucher à la même machine. En cas d’usage par une ou deux personnes contaminées par cette maladie, cela entrainerait la contamination de 500 à 600 personnes.

Le nombre d’électeurs prévus dans chaque bureau de vote. Comparativement aux bureaux de vote, si tu vas à l’église, il n’y a pas de machines à voter, même chose dans les marchés. C’est ça la différence. La CENI et le gouvernement ne peuvent pas laisser les gens aller se faire contaminer par la maladie pour le regretter après », explique le président Joseph Kabila.

Partager