Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Incroyable mais vrai : C’est Macky qui devra décider si Sonko prendra la parole vendredi à l’assemblée

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ordre du jour des députés de la mouvance présidentielle ce mercredi 9 octobre 2019 à la salle du nouveau bâtiment de l’assemblée nationale  prêterait  à sourire : faut-il refuser à Sonko son droit de parole lors de la plénière de ce vendredi pour l’audition du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94  milliards ?

Selon le journal l’Obs qui est revenu sur la réunion, le débat entre députés Benno Bokk  Yacaar a fait rage.

Ceux qui défendent cette option veulent faire payer au leader de Pastef son snob de l’enquête parlementaire.

En effet ce dernier avait refusé de déférer à leur convocation : « C’est de l’enfantillage. Je ne répondrais qu’au procureur, s’il décide d’ouvrir la plainte que j’avais déposée. » 

Certains députés qui considèrent ce refus comme un affront veulent le lui faire payer cher en le privant de parole. 

Mauvaise idée, ont estimé d’autres. 

Interdire Ousmane Sonko de parole serait improductif car mal vu par l’opinion. Incapables de dégager un consensus, les députés ont décidé de s’en remettre à  Macky Sall :

« Notre responsable ( Aymerou Gningue, président du groupe parlementaire BBY) nous a demandé de lui laisser le temps d’en parler à qui de droit par rapport aux différentes positions arrêtées en réunion. D’ici vendredi, il nous reviendra pour nous faire part de l’attitude à adopter face à Sonko. Si le patron veut qu’on adopte cette stratégie tout le monde devra se plier à sa décision. C’est ça la politique »  a susurré l’un d’eux.

Nhnews

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :