Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Incroyable mais vrai ! Youssou Touré n’est pas ministre

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beaucoup de postulants, mais peu d’élus. C’est aussi la règle en matière de formation d’un gouvernement. Celui de Macky Sall ne fait pas exception. Il ne pouvait satisfaire toutes les exigences.

Cependant, il y a le noyau incompressible, les incontournables, les indispensables.

Ceux, sans qui rien ne marche, étant donné les qualités dont ils regorgent.
Youssou Touré estime être de ceux-là.
Aussi, ne comprend t-il pas que Macky Sall l’ait jappé comme une chaine de télé fade et insipide.

« Nous ne sommes pas là pour servir de décor. Nous avons des compétences. »

Des compétences que même Abdoulaye Wade était prêt à payer au prix fort : « sous Wade, on m’a proposé 70 millions plus un terrain pour rejoindre le PDS. »

Alors que magnanime et généreux, il met ses compétences gracieusement et gratuitement à la disposition de Macky Sall.

Qui plus est, il ne fait pas partie de ces opportunistes arrivés à l’heure du repas.

Il était déjà là à l’époque des vaches maigres : « que les gens comprennent que s’ils sont à certaines stations, c’est qu’il y a eu des gens qui ont les graines de cette belle moisson. »

Compétence, oblativité et militant de la première heure.

Qui dit mieux ?

Certes, il veut bien être ministre, mais pas à n’importe quel prix, car de la dignité, Youssou Touré en a aussi à revendre.

Les courbettes et autres génuflexions, ne sont pas dans ses cordes : « quand je dois m’agenouiller, c’est pour prier Dieu, mais pas un humain. »

La preuve, sa liberté de ton. Quand il a quelque chose à dire, il le dit. Exemple, quelle idée de supprimer le poste de premier ministre !

« Cette décision ne fait qu’embrouiller les esprits des Sénégalais. »

Et si cette propension à s’épancher dans les journaux était la principale raison de sa longue traversée du désert ?

Serigne Mbacké Ndiaye

Laisser un commentaire