LE SEUL OBSTACLE DE L’APR, C’EST ELLE-MÊME

Le PDS est dans une impasse, Idrissa Seck traine avec lui, un gap colossal au plan électoral – Aucun candidat n’est en mesure de remettre en question le leadership hégémonique de Macky s’il arrive à maintenir l’unité de ses troupes

Pour Abdou Fall, le plus grand danger de l’APR aujourd’hui, reste les dissensions internes. L’éditorialiste de SenePlus en est convaincu : seul cela pourrait empêcher un raz-de-marrée de la coalition au pouvoir, à la prochaine présidentielle.

Il en veut pour preuve, les handicaps qui minent les forces de l’opposition, à divers niveaux. « Le PDS s’est choisi un candidat absent du pays. Idrissa Seck est réduit à une position de leader communal », estime l’ancien ministre de l’Education, qui invite les siens à préserver l’unité au sein de la majorité présidentielle en vue des échéances électorales à venir.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *