Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Affaire Cambridge Analytica 87 millions de comptes Facebook concernés par le siphonnage de données

Le scandale autour de la diffusion de données personnelles d’utilisateurs de Facebook s’est amplifié mercredi, le réseau social estimant à quelque 87 millions, contre 50 évoqués jusqu’ici, le nombre de membres dont les données personnelles ont pu être récupérées par Cambridge Analytica. La presse attire l’attention sur les retombées politiques de l’affaire.

Facebook s’est enfoncé un peu plus dans la crise mercredi après de nouvelles révélations liées à l’affaire Cambridge Analytica. Le réseau social a estimé à quelque 87 millions, contre 50 évoqués jusque-là, le nombre de personnes dont les données personnelles auraient été récupérées à leur insu par la firme britannique. “Ce nombre beaucoup plus important” que ce qui avait été annoncé précédemment, “était enfoui à la fin de l’avant-dernier paragraphe d’un post de blog publié mercredi par Mike Schroepfer, directeur des Technologies de l’entreprise” remarque mercredi le quotidien britannique The Guardian, l’un des premiers médias à avoir révélé l’affaire en mars.

“Au moins un milliard d’utilisateurs piratés”

Mais le scandale ne s’arrête pas à l’affaire Cambridge Analytica. Mike Schroepfer reconnaît dans son post que d’autres “acteurs malveillants ont abusé” de certaines fonctionnalités de Facebook “pour récupérer des informations de profil public” grâce à des numéros de téléphone ou des adresses e-mail. “Compte tenu de l’ampleur et de la complexité de l’activité observée, nous pensons que la plupart des gens sur Facebook” pourraient être concernés. “Ce qui veut dire qu’au moins un milliard d’utilisateurs, peut-être plus, ont vu leurs informations personnelles disparaître dans des bases de données inconnues” décode Alexis Madrigal, journaliste du magazine américain The Atlantic.

 Facebook se met à dos ses alliés démocrates

Avec ses nouvelles révélations fracassantes, la crise prend désormais un tour de plus en plus politique. Le PDG de Facebook devra notamment s’expliquer la semaine prochaine, les 10 et 11 avril, devant plusieurs commissions du Congrès des États-Unis. Pour le magazine en ligne américain Politico “ce dernier tollé pourrait coûter cher à Facebook politiquement, en suscitant la colère des démocrates qui jusqu’à présent comptaient parmi ses plus fidèles alliés à Washington”. Si ces derniers avaient jusqu’à présent eu tendance à soutenir le géant de la Silicon Valley, ils risquent d’être plus circonspects, “à sept mois des élections de mi-mandat qui pourraient leur permettre de reprendre le Congrès aux Républicains”.

L’affaire pourrait aussi avoir des répercussions sur les ambitions politiques personnelles de Mark Zuckerberg qui aurait l’intention, selon certains médias “de se lancer dans la course à la Maison-Blanche”.

Partager

Une pensée sur “Affaire Cambridge Analytica 87 millions de comptes Facebook concernés par le siphonnage de données

  • 6 octobre 2018 à 2 h 41 min
    Permalink

    Quality content is the crucial to interest the visitors to pay a visit the
    site, that’s what this web site is providing.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *