Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Pendant que vous dormiez: Élections en Hongrie, Facebook et arrestations à Berlin : les informations de la nuit

Victoire d’Orbán aux législatives hongroises. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a remporté dimanche une victoire écrasante aux élections législatives – sa troisième d’affilée. Après le dépouillement de plus de 95 % des bulletins de vote, son parti, le Fidesz, avait recueilli près de 49 % des voix. La Hongrie a remporté une grande victoire”, a déclaré le dirigeant national-conservateur, cité par l’un de ses soutiens, le quotidien Magyar Idők. Le triomphe de M. Orbán, dont les diatribes nationalistes contre l’immigration, les relations tendues avec l’Union européenne ou la tendance à museler les médias et la justice passent mal auprès de beaucoup de ses homologues européens, est aussi un constat d’échec pour l’opposition. La gauche et les libéraux, incapables de s’unir, n’ont jamais constitué une vraie menace pour M. Orbán pendant la campagne.

Scandale Facebook : le nombre de comptes détournés pourrait dépasser les 87 millions. Christopher Wylie, le lanceur d’alerte qui avait révélé le détournement des données personnelles de dizaines de millions de comptes Facebook par Cambridge Analytica, a affirmé dimanche que le nombre de comptes touchés pourrait être encore plus élevé qu’on ne le pense. Dans un entretien à la chaîne américaine NBC, alors qu’on lui demandait si le nombre de 87 millions, avancé cette semaine par Facebook, était final ou s’il pouvait s’avérer “beaucoup plus grand”, M. Wylie a répondu : “Je pense qu’il pourrait être plus grand. Absolument”. Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, très critiqué pour sa gestion de la crise, doit rencontrer lundi des parlementaires américains, avant son audition mardi par plusieurs commissions du Congrès.

Arrestations à Berlin pour éviter un possible acte violent” au semi-marathon. La police allemande a procédé à l’arrestation de six personnes soupçonnées de vouloir commettre un acte violent” lors du semi-marathon de Berlin, dimanche. L’événement sportif, suivi par 250 000 personnes dans le centre-ville, s’est déroulé sans incident. L’une des personnes arrêtées serait un proche du Tunisien Anis Amri, auteur d’un attentat au camion-bélier sur un marché de noël berlinois, qui avait fait 12 morts en 2016, selon le quotidien Die Welt, qui a sorti l’information. Aucun détail n’a été dévoilé par la police, mais Die Welt parle d’un projet d’attentat au couteau – une hypothèse démentie par une source proche de l’enquête auprès de l’AFP.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *