Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

États-Unis L’appel antitrumpiste d’Emmanuel Macron face au Congrès américain

Dans un discours solennel devant les élus américains, le président français a appelé mercredi les États-Unis à préserver le multilatéralisme, à l’heure où Donald Trump pourrait prendre des décisions unilatérales sur l’Iran et le commerce au grand dam de ses partenaires internationaux. Un plaidoyer dont la tonalité critique et franche a surpris et conquis la presse américaine.

Ovationné pendant plusieurs minutes à son arrivée au Congrès, le président français Emmanuel Macron a lancé mercredi un vibrant appel aux parlementaires américains pour “un multilatéralisme fort” contre le repli nationaliste et l’isolationnisme. Dans un discours en forme de critique de “l’Amérique d’abord” de Donald Trump, le chef d’État a de nouveau tenté de convaincre les Américains de rejoindre l’accord de Paris que son homologue a décidé de quitter l’an dernier, note le site d’information de la chaîne américaine CNN.

Largement conquise, la presse américaine ne manque pas de souligner le décalage entre les démonstrations d’affection que se sont témoignées les deux dirigeants pendant toute la visite officielle et le ton critique du discours d’Emmanuel Macron devant le Congrès. Enthousiaste, un chroniqueur du Washington Post estime que le président français “s’est servi de son discours pour se livrer à un démantèlement à grande échelle du trumpisme, le tout enveloppé dans une lettre d’amour aux États-Unis et un appel aux Américains à respecter les valeurs ancrées dans notre propre histoire”.

“Flatteries et échanges directs”, une stratégie inédite

Dans une autre analyse publiée mercredi soir sur le site du quotidien américain, la journaliste Anne Applebaum note pour sa part que “cette combinaison de flatteries et d’échanges directs n’avait jamais encore été essayée contre Trump”. L’éditorialiste estime que“les gestes amicaux” de Macron à l’égard du chef de la Maison-Blanche “devraient flatter son côté narcissique”, et qu’il y a même “une toute petite chance” pour que le président américain“change d’avis sur certains points” évoqués lors de la rencontre entre les deux chefs d’État.

Quelques heures après son discours devant le Congrès, le président français s’est toutefois montré plutôt pessimiste sur les chances de sauver l’accord sur le nucléaire iranien, rapporte le Wall Street Journal. “L’analyse rationnelle de la totalité de ses déclarations ne m’incite pas à penser qu’il fera tout pour” le “maintenir”, a déclaré Emmanuel Macron à la presse. La veille, les deux dirigeants avaient annoncé leur intention de “travailler” ensemble sur un nouveau texte, tout en restant évasifs sur les contours de ces négociations. Leurs discussions ont provoqué mercredi soir la colère de Téhéran et Moscou, qui ont catégoriquement rejeté tout nouvel accord sur le nucléaire iranien.

Partager

Une pensée sur “États-Unis L’appel antitrumpiste d’Emmanuel Macron face au Congrès américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *