Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Accords entre Etat et enseignants : Marième Faye Sall, la vraie artisane de la réconciliation

Le chef de l’Etat Macky Sall et les enseignants sont parvenus à trouver une solution pour sauver l’année scolaire. Mais, cette «réconciliation» a, selon certains syndicalistes, été grandement facilitée par l’implication de la Première dame. De l’avis de ces syndicalistes qui se sont désolidarisés de ces accords, Marième Faye Sall a joué de son influence auprès de son mari, ce qui est à déplorer, martèle-t-ils.

Marième Faye Sall serait l’artisane de la résolution de la crise qui secouait le secteur de l’éducation. En effet, après l’accord obtenu entre le chef de l’Etat et les syndicats d’enseignants les plus représentatifs du pays, certains syndicalistes, notamment ceux de la Feder sont montés au créneau pour dénoncer cette immixtion de Mme Sall dans les affaires de l’Etat.

De l’avis de Oumar Waly Zoumarro qui s’est confié à nos confrères de Les Echos, «C’est suite à ces échanges avec la Première dame que M. le président de la République a accepté de relever l’indemnité de logement de 60 000 à 100 000 F CFA.  On se souvient qu’il avait déjà proposé 85 000 francs Cfa…», a-t-il déclaré. Dame Mbodj de la Fédération des enseignants du Sénégal (Feder) est sur la même longueur d’onde : «C’est la Première dame qui manœuvré tout ça». Avant d’ajouter «contrairement à ce que dit la presse, c’est la Première dame qui a reçu ces gens», a-t-il martelé.

Cette implication de la Première dame est contraire à la normale, décrie M. Mbodj qui peste : «La Première dame n’est pas investie d’une mission officielle qui lui permet de pouvoir intervenir à ce niveau avec le ministre des Finances pour proposer une solution de sortie  de crise».

 Source : Pressafrik
Ousmane Demba Kane
Partager

Une pensée sur “Accords entre Etat et enseignants : Marième Faye Sall, la vraie artisane de la réconciliation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *