Plainte contre Idrissa Seck, Mame Mbaye Niang passe à l’acte

Mame Mbaye Niang ne compte pas passer l’éponge dans cette affaire du Lamantin Beach, où Idrissa Seck l’a accusé d’avoir menacé le Directeur Général de l’hôtel qui s’est opposé à la tenue de son séminaire. Le ministre, qui estime être diffamé, envisage de la traduire devant le juge pénal. Déjà, conformément à la procédure, une sommation interpellative lui est renvoyée par voie huissier.

Les bras de fer politiques se suivent et se ressemblent entre Idrissa Seck et ses adversaires de l’Alliance pour la République (Apr). Le patron de Rewmi va devoir se préparer à une bataille judiciaire sans état d’âme de la part du ministre du Tourisme, qui n’a pas aimé qu’il l’ait accusé d’avoir appelé le patron de l’hôtel Lamantin Beach pour empêcher la tenue du séminaire de Rewmi dans l’hôtel.

En effet, une procédure judiciaire est en voie d’être enclenchée par Mame Mbaye Niang, qui a saisi, via son avocat Me Baboucar Cissé, l’huissier Cheikh Tidiane Tambadou pour lui envoyer une sommation interpellative valant mise en demeure avant poursuites. Seulement, l’huissier « peine » à la remettre à l’ancien Premier ministre, qu’il n’arrive pas encore à localiser. Idrissa Seck reste introuvable pour le moment. L’huissier a cherché à le retrouver dans un hôtel de la place où il était censé résider mais en vain.

Mais auparavant, Me Baboucar Cissé a envoyé, toujours par le biais du même huissier, une sommation interpellative au Directeur général de l’hôtel Palm Beach, par rapport aux déclarations du patron du Rewmi. Mame Mbaye Niang n’a pas aimé les propos d’Idrissa Seck, qui l’a accusé d’avoir menacé le Directeur général du Lamantin Beach.

Source : leral.net

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *