L’œil de Glez : Mohamed Salah Airlines, toujours plus haut !

Le prodige de Liverpool Mohamed Salah n’a pas apprécié que l’avion de l’équipe nationale égyptienne soit repeint à son effigie. Et il a obtenu gain de cause, après un simple de tweet courroucé…

« Touche pas à mon grisbi » : la carrière d’un footballeur professionnel est une affaire de gros sous avec lesquels on ne plaisante pas. Dans la galaxie des footeux courtisés par les plus grandes marques, le nouveau venu Mohamed Salah qui va joueur le Mondial 2018 en Russie et  une finale de Ligue des Champions,  a vite appris les règles impitoyables des marchés publicitaires et autres sponsoring.

Comme l’attaquant de Liverpool est la tête de proue du football égyptien, il semblait logique que son visage orne, en version monumentale, l’extrémité du fuselage de l’avion de l’équipe nationale. Le relookage de l’aéroplane a donc été réalisé, manifestement sans demander l’avis de l’intéressé. Un honneur qui a froissé un Mohamed Salah furieux sur Twitter, lui qui est d’ordinaire réservé sur les réseaux sociaux. En cause : les apparitions de logotypes incompatibles, sur des supports différents, mais toujours associés au visage de la star du ballon rond.

À titre personnel, Mohamed Salah est sous contrat publicitaire avec le géant des télécommunications Vodafone, accord qui stipule que le visage de l’attaquant ne doit pas être associé à une marque concurrente, sous peine de voir imposée au footballeur une lourde sanction pécuniaire. Or la barbe et les frisettes de la star ne sont pas les seuls ornements visibles sur l’avion de la fédération. À côté de la photo géante du joueur figure le logo de l’opérateur mobile « We », filiale de la compagnie Telecom Egypt et sponsor de l’Égypte pour le prochain Mondial…

Dès le 20 avril, l’avocat de Mohamed Salah indique, sur les réseaux sociaux, qu’il y a « un sérieux problème avec la fédération égyptienne de football ». Le joueur renchérit le 29 avril en twittant que ce dossier est géré de façon « insultante ». Et qui dit star dit fan club : très rapidement, des supporters du footballeur lancent le hashtag #soutien_mohamed_salah. Aussi rapidement, et toujours sur Twitter, le même jour, Khaled Abdel-Aziz, le ministre égyptien de la Jeunesse et des Sports, promet qu’il interviendra pour qu’une solution soit trouvée. Après avoir convoqué les dirigeants de la Fédération à ce sujet, le lendemain, il affirmait sur le plateau d’une émission TV : « Considérez que tout ce qu’il [Mohamed Salah] demandait a été exaucé… »

Source : Jeune Afrique

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *