Présidentielle de 2019: Baldé et Fada à l’assaut du Macky…*

Modou Diagne Fada, Abdoulaye Baldé, Samba Bathily, Déthié Diouf et Modou Fall ont porté sur les fonts baptismaux hier, une nouvelle coalition électorale contre Macky Sall. La coalition pour une alternative démocratique Cad/Diisso se donne pour ambition de rendre le Sénégal meilleur.

La longue liste des coalitions en direction de la Présidentielle de 2019 s’est allongée hier, avec l’arrivée de la Coalition pour une alternative démocratique Cad/Diisso portée sur les fonts baptismaux par Abdoulaye Baldé, Modou Diagne Fada, Samba Bathily Diallo, Déthié Diouf et Modou Fall. Devant une assistance venue nombreuse pour les besoins de la cérémonie de lancement, les animateurs de ce nouveau pôle n’entendent point faire de la figuration.

Bientôt un programme d’urgence de gouvernement

Selon Modou Diagne Fada, c’est pour changer les choses. Bien qu’ayant des parcours différents, des visions différentes, ils ont tout de même décidé de taire leurs différences pour l’intérêt supérieur de la nation. Le patron de Ldr/Yeesal de dire haut et fort qu’ils prendront toute leur place dans la course pour les élections présidentielles de 2019 à venir. «Cette coalition reste ouverte à tous les fils du pays qui partagent les mêmes valeurs et idées que nous. C’est ouvert à tous les mouvements politiques. Nous appelons tout le monde à venir se joindre à nous pour construire ce pays», a laissé entendre Fada. Qui ajoute : «nous allons dans les prochains jours élaborer un programme d’urgence de gouvernement», a dit Fada aux jeunes et femmes.

Les vérités de Abdoulaye Baldé, le patron de l’UCS

Le patron de l’Union centriste du Sénégal abonde dans le même sens. Selon Abdoulaye Baldé, cette coalition symbolise l’espoir, en ce sens qu’elle compte se démarquer de ce qui a jusque-là été servi aux Sénégalais en termes de programmes. Le maire de Ziguinchor déclare en effet qu’ils bâtiront un programme autour de plusieurs points avec tous les fils de ce pays.

Comme exemple d’ailleurs de ce qu’ils comptent faire dans la politique d’emploi qui constitue un casse-tête pratiquement pour tous les gouvernements, de Senghor à Macky Sall, le patron de l’Ucs de dire qu’ils feront mieux que tout ce que le Sénégal a déjà connu. «Le taux de chômage est devenu inquiétant du fait du manque d’emplois. La jeunesse rurale n’est pas formée et elle ne trouve pas du travail. Depuis l’indépendance, le chômage ne cesse de galoper et ne trouve pas de solution. Nous, nous proposerons des solutions pérennes. Nous ferons de la politique d’emploi une politique continue, pas de créer des agences ou programmes à la veille d’élections. A côté de cette professionnalisation, il faut penser à développer l’industrie. Par exemple le secteur de l’arachide, ce sont des efforts et de l’imagination qu’il faut», a dit le maire de Ziguinchor.

Au sujet des informations relatives à une éventuelle dissolution de sa formation politique dans une autre formation politique, Abdoulaye Baldé de dire que tant qu’il restera président de l’Ucs, cela n’arrivera jamais. Sa formation politique ne va jamais se fondre dans un parti. Pour leur part, Modou Fall, Samba Bathily et Déthié Diouf assurent travailler à faire de cette coalition; la meilleure.

Source : Leral.net

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *