Insolite : Des dizaines d’athlètes africains demandent l’asile en Australie

A l’issue des Jeux du Commonwealth, qui se sont tenus en avril 2018 en Australie, près de 200 athlètes et membres de leurs équipes ont fait une demande d’asile pour rester dans le pays. La plupart viennent d’Afrique.

En pleine compétition d’haltérophilie aux Jeux du Commonwealth en Australie en avril, l’entraîneur du Rwanda, Jean Paul Nsengiyumva, a déclaré qu’il devait se rendre aux toilettes. Il n’est jamais revenu, selon le récit du Washington Post. Comme lui, Ernest Jombla et Yusif Mansaray, joueurs de squash masculins de Sierra Leone, ne se sont pas présentés à leur match de double. Du côté du Cameroun, Un tiers de la délégation (cinq boxeurs et trois haltérophiles) s’était évaporée avant la compétition. La liste des «disparitions» est longue.
Une opportunité…
Pour les responsables australiens, ce phénomène est loin d’être un mystère. Peter Dutton, le ministre australien de l’Intérieur et de l’Immigration, a affirmé que «de nombreux athlètes et membres de délégations considèrent les Jeux comme une opportunité pour s’installer à l’étranger». 
Une ONG d’aide aux réfugiés a indiqué que plusieurs athlètes l’avaient contacté, peu avant l’expiration de leur visa, pour des conseils sur les demandes d’asile. Au total, 205 compétiteurs ou membres de leur équipe sont restés en Australie après la fin de la compétition. Ils viennent pour la plupart de pays africains et notamment du Nigéria, de Sierra Leone et du Ghana, selon le Daily Mail.
Un air de déjà vu
Ce n’est pas la première fois que l’Australie est confrontée à ce genre de situation. En 2006, 45 athlètes originaires notamment du Cameroun, du Ghana, du Nigeria, de Sierra Leone ayant participé aux Jeux du Commonwealth à Melbourne avaient demandé le statut de réfugiés.
À l’occasion des Jeux olympiques de Sydney, en 2000, une centaine de compétiteurs étaient restés en Australie après l’expiration de leur visa et 35 d’entre eux avaient, cette année-là, demandé le statut de réfugié.
La demande d’asile est une question controversée en Australie qui mène une politique radicale contre les clandestins.

Les grandes compétitions sportives sont devenues une occasion pour de nombreux athlètes africains, attirés par de meilleures conditions ou de vie, de s’installer ailleurs.
Avec Geopolis France Info
Partager

Une pensée sur “Insolite : Des dizaines d’athlètes africains demandent l’asile en Australie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *