Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

En route vers Russie… Keita Baldé, une chance à saisir

Il est l’heure pour le jeune attaquant sénégalais Keita Baldé de confirmer les espoirs placés en son potentiel et de briller sur le front de l’attaque des Lions de la Teranga au Mondial 2018.

Depuis la transformation de l’AS Monaco en pépinière de jeunes prodiges pour les meilleurs clubs européens, de nombreux grands espoirs au talent brut sont passés par le club de la principauté. Comme une tartine de beurre qui glisse des mains, les paris de l’état-major monégasque tombent parfois du mauvais côté, parfois du bon. Kylian Mbappé, Anthony Martial, Benjamin Mendy ou Bernardo Silva ont explosé sur le Rocher et leurs transferts ont considérablement rempli les caisses du club, à l’inverse de Lacina Traoré, Farès Bahlouli ou El Shaarawy, prodiges précoces restés au stade des promesses.

Dans cet immense marché, Keita Baldé est encore au milieu du gué. L’attaquant sénégalais acheté à prix d’or par Monaco à la Lazio Rome (30 millions d’euros) à l’été 2017, n’a pas encore confirmé tout le talent que lui prête le staff monégasque depuis sa dernière saison en Italie où il avait inscrit 16 buts. Sa première saison en France n’a pas été un échec, ni une vraie réussite (36 matchs, 8 buts, 11 passes décisives) au regard de son talent supposé et de ses 23 ans, un âge où il n’y a plus de temps à perdre.

Le bras droit de Sadio Mané ?

Ce natif de la petite ville d’Arbucies en Espagne, qui possède la double nationalité hispano-sénégalaise, a cependant une chance de transformer sa saison convenable en année brillante en réussissant sa Coupe du monde avec le Sénégal sur le front d’une attaque qui s’annonce explosive avec Sadio Mané, auteur d’une formidable saison avec Liverpool et buteur en finale de la Ligue des champions face au Real Madrid.

Placés dans un groupe difficile mais homogène, avec la Colombie, le Japon et la Pologne, les Sénégalais peuvent rêver de franchir à nouveau la phase de poule si leurs talents offensifs se marient aussi bien sur le terrain que les ingrédients d’un bon tiep bou dienn dans l’assiette.

IL Y A BEAUCOUP DE CONCURRENCE

Keita Baldé, qui compte 16 sélections, a contribué à la qualification des Lions de la Teranga en marquant un but important face au Cap-Vert, à la suite d’une passe décisive de Sadio Mané. Une combinaison qui pourrait se répéter au Mondial 2018. Rapide, dribbleur inné, formé au célèbre centre de formation du FC Barcelone, La Masia, Baldé a toutes les cartes en main pour démontrer son talent à la planète. Il devra pourtant gagner sa place dans le onze type de la sélection face à Mame Diouf ou Ismaïla Sarr lors des matchs amicaux et des entraînements à venir, en chassant une nonchalance qu’il traîne parfois sur les pelouses.

« Il y a beaucoup de concurrence, de joueurs offensifs. On a une très belle génération », confiait Keita Baldé lors d’une interview donnée en mars. À lui d’en faire partie et de se construire un destin glorieux au pays des tsars.

Avec Jeune Afrique

Partager

Une pensée sur “En route vers Russie… Keita Baldé, une chance à saisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *