Littérature: Mohamed Mbougar Sarr écrit sur l’homosexualité au Sénégal

Mohamed Mbougar Sarr est à nouveau sous les feux de l’actualité littéraire. Révélé par RFI et le prix Stéphane-Hessel dont il a été le lauréat en 2014, ce jeune garçon de 28 ans, déjà couronné par 6 récompenses littéraires, vient de publier un 3e livre audacieux intitulé De purs hommes, une fiction où il s’intéresse à la question de l’homosexualité au Sénégal, son pays natal.

Après la violence islamiste, la tragédie des migrants, Mohamed Mbougar Sarr s’attaque à nouveau à un sujet difficile, voire tabou : l’homosexualité. Une fiction qui d’abord s’appuie sur une histoire vraie, celle d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, montrant l’exhumation du corps d’un homme soupçonné d’avoir aimé d’autres hommes.

A partir de ce fait réel, le jeune écrivain sénégalais met en scène un enseignant à Dakar qui se pose des questions sur cette homophobie radicale. Donnant la voix à de nombreux personnages, hétérosexuels ou bisexuels, religieux, travestis, illettrés ou éduqués, il fait ainsi un panorama complet des paradoxes de la société sénégalaise.

Faire réfléchir

Critique sourde de l’hypocrisie générale, ce livre n’est pas pour autant un essai, mais bien un roman où chaque personnage incarne avec sincérité sa vision du monde. Un texte que certains trouveront choquant mais qui n’a d’ambition que de faire réfléchir sur une situation où l’ignorance et les secrets génèrent de la haine.

Un appel à la tolérance donc et c’est pourquoi ce livre intitulé De purs hommes est co-édité par la maison française Philippe Rey et Jimsaan, une maison fondée par trois écrivains dont Felwine Sarr, à Saint-Louis, pour qu’il puisse être lu au Sénégal.

► Mohamed Mbougar Sarr était l’invité ce dimanche 3 juin de l’émission Littérature Sans frontières diffusée à 15h10 toutes cibles, 21h10 sur l’antenne Paris-Monde, 23h10 sur l’antenne Afrique puis de nouveau à 05h40 sur l’antenne Paris-Monde.

Avec Rfi

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *